Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle - 1er tour : pour Yves d'Amécourt (LR), "on nous a volé notre victoire"

-
Par , France Bleu Gironde
Bordeaux, France

Au lendemain du 1er tour de la présidentielle, le maire LR de Sauveterre de Guyenne et soutien de François Fillon a fermement dénoncé ce lundi matin sur France Bleu Gironde "l'élection volée de François Fillon et un système politico-médiatique pourri" contre lequel il compte partir en guerre.

Yves d'Amécourt invité de France Bleu Gironde
Yves d'Amécourt invité de France Bleu Gironde © Radio France - Aurélie Bambuck

A l'issue du 1er tour de l'élection présidentielle, le benjamin de la campagne, Emmanuel Macron, paraît bien parti pour devenir le prochain président de la République face à Marine Le Pen. Au niveau national, le leader du mouvement "En marche" est arrivé en tête avec 23,75% des voix devant la candidate du Front national qui recueille 21,53% des suffrages. Yves d'Amécourt (LR) réagit à la défaite de François Fillon, arrivé troisième du scrutin dimanche.

France Bleu Gironde : Cette défaite c'est celle de François Fillon ou des Républicains ?

Yves d'Amécourt : C'est la défaite de l'union de la droite et du centre, dont on sait en Gironde que l'UDI n'a pas soutenu François Fillon. Elle est due à une grande cabale politico-judiciaire qui amène François Fillon dans cette situation, et j'espère maintenant que François Fillon fera tout ce qu'il faut pour que la justice révèle que l'instigateur de cette cabale est celui pour lequel on s'apprête à voter dans 15 jours. On verra dans quelques semaines qu'il y aura un non lieu et que les Républicains se sont fait voler cette élection.

Comment avez vous perdu une élection dont on disait qu'elle était inratable ?

Parce qu'on nous a confisqué cette élection, on nous a confisqué notre capacité à développer notre projet, qu'on n'a pas pu exposer comme on l'aurait voulu. Je pense que malheureusement avec nos magistrats politisés, notre système médiatique politisé, nous ne sommes pas encore sortis de ce système.

Et maintenant, quel est le leader de la droite ?

Nous verrons bien. Ce qui est sûr, c'est qu'on va partir en guerre. Le combat commence maintenant, et il va aboutir aux législatives. Nous allons faire campagne contre le nouveau président, contre ce système qui est aujourd'hui pourri avec des juges politisés, des médias politisés qui ne sont pas représentatifs du reste de la France et qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas. Monsieur Macron n'aura pas la majorité au Parlement et il faudra bien qu'il compose avec nous.

Yves d'Amécourt: "La cabale contre François Fillon a belle et bien réussi"

A LIRE AUSSI

Emmanuel Macron vire en tête à Bordeaux et en Gironde, les résultats ville par ville

Ce qu'il faut retenir du 1er tour

Choix de la station

À venir dansDanssecondess