Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle 2017 : le Loiret coupé en deux

-
Par , France Bleu Orléans
Orléans, France

Dans le Loiret, Marine Le Pen devance Emmanuel Macron pour 156 voix, les deux candidats obtiennent 23,5% des suffrages. Le Loiret est en fait divisé en deux : d'un côté les zones rurales qui votent Le Pen, et de l'autre les secteurs urbains qui votent Macron.

Le clivage droite-gauche s'est estompé au profit d'un clivage ville-campagne dans le Loiret
Le clivage droite-gauche s'est estompé au profit d'un clivage ville-campagne dans le Loiret © Maxppp - Eddy Lemaistre

Avec ce premier tour de la présidentielle 2017, le Loiret est coupé en deux : c'est comme si le clivage gauche-droite avait explosé, pour laisser place à un clivage ville/campagne. Un symbole résume cela : sur les 22 communes que compte Orléans Métropole, Emmanuel Macron est en tête dans 21 communes (seule Ormes fait figure d'exception) ! Et avec des scores très élevés : 29% à Orléans, 32% à Olivet, 34% à Combleux - pour les fiefs de la droite - 26% à St Jean-de-la-Ruelle, 29% à St Jean-de-Braye, 31% à Semoy - dans des villes classées à gauche. On peut y ajouter des communes proches de l'agglomération orléanaise, comme Loury, St Ay, Darvoy, Jargeau, Mareau-aux-Prés, etc, où le candidat d'En Marche ! est également arrivé en tête.

A l'inverse, Marine Le Pen confirme son enracinement dans le milieu rural : la Beauce, le Giennois, le Malesherbois et surtout le Gâtinais, où elle dépasse parfois les 40% comme à Mérinville et à Rozoy-le-Vieil, avec une pointe à 44% à Aillant-sur-Milleron. La candidate FN est ainsi en tête dans les 3 quarts des communes du Loiret - mais les villes de taille importante sont rares : il y a seulement Gien, Amilly et Pithiviers. Au total, Marine Le Pen progresse de 3 points par rapport à 2012, et n'a jamais eu autant de bulletins en valeur absolue (84 000 voix dans le Loiret, c'est 4 000 de plus qu'au second tour des régionales). Mais cette performance est éclipsée par le recul relatif du FN si on compare avec les régionales : en baisse de 8 points dans le Loiret, le parti d'extrême droite notamment n'a pas confirmé sa percée de décembre 2015 dans l'agglomération orléanaise (Marine Le Pen a obtenu hier 12% des voix à Orléans, le même score qu'en 2012).

Faiblesse de la droite et effondrement du PS

Le Loiret, terre de droite, a joué les infidèles. D''habitude dans le Loiret, le candidat de droite obtient 4 points de + que la moyenne nationale. Ce n'est pas le cas cette fois-ci : avec 21%, François Fillon fait à peine mieux que son score national et plonge de 8 points par rapport à Nicolas Sarkozy il y a 5 ans. Le soutien de personnalités locales comme Serge Grouard n'y a rien changé. François Fillon n'est en tête que dans une quarantaine de communes, dont une seule ville : Montargis, où il obtient 24%.

L'effondrement du PS est encore plus spectaculaire : Benoît Hamon fait moins de 6% dans le Loiret, il est même devancé par Nicolas Dupont-Aignan ! L'électorat socialiste a préféré Emmanuel Macron mais aussi sans doute Jean-Luc Mélenchon qui recueille 16% des voix, en progression de 7 points par rapport à 2012. Jean-Luc Mélenchon qui n'est en tête que dans une seule commune du Loiret : le fief communiste de Chalette-sur-Loing, avec 28% des voix.

Les résultats du 1er tour dans le Loiret.
Les résultats du 1er tour dans le Loiret. © Maxppp -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess