Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle : ce qu'il faut retenir du premier tour

-
Par , France Bleu

Emmanuel Macron contre Marine Le Pen : les deux finalistes de l'élection présidentielle s'affronteront le dimanche 7 mai. Voici l'essentiel du premier tour de scrutin qui s'est déroulé dimanche.

Emmanuel Macron arrive en tête du premier tour de la Présidentielle avec son mouvement En marche!
Emmanuel Macron arrive en tête du premier tour de la Présidentielle avec son mouvement En marche! © AFP - Denis Meyer / Hans Lucas

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont désormais seuls en lice pour succéder à François Hollande à l'Élysée. Le second tour les opposera le dimanche 7 mai, et leur campagne d'entre-deux-tours est lancée dès ce lundi matin. Retour sur les principaux enseignements du premier tour.

À LIRE AUSSI | En direct : la bataille est lancée entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen

Scores, taux de participation : les chiffres-clés

L'ancien ministre de l'Économie devance avec 23,86% des voix la candidate FN (21,43%), selon les résultats du ministère de l'Intérieur. François Fillon est arrivé troisième avec 19,91% des voix, devant Jean-Luc Mélenchon, qui a recueilli 19,64% des suffrages. Benoît Hamon a obtenu 6,35% des voix. Les six autres candidats ont obtenu moins de 5% des suffrages exprimés : Nicolas Dupont-Aignan 4,75%, Jean Lassalle 1,22%, Philippe Poutou 1,10%, François Asselineau 0,92%, Nathalie Arthaud 0,65% et Jacques Cheminade 0,18%. Le taux d'abstention s'est élevé à 21,31%.

-

Un score historiquement haut pour le Front national

Devant ses soutiens dimanche soir, Marine Le Pen s'est réjouie d'un résultat "historique", au-delà des 7,6 millions de voix. "La première étape est franchie", a affirmé celle qui dès lundi battra la campagne, sans doute sur un marché en Picardie.

La présidente du FN a effectivement battu le record de voix obtenu par le Front national à une élection. Le précédent record datait du second tour des Régionales en 2015 : 6,8 millions de voix. Au premier tour de la présidentielle en 2012, le FN comptait 6,4 millions de voix et en 2002, 4,8 millions de voix avaient suffit à Jean-Marie Le Pen pour se qualifier pour le second tour. Jean-Marie Le Pen avait obtenu 5,5 millions de voix au second tour face à Jacques Chirac.

© Visactu -

Et historiquement bas pour le Parti socialiste

6,35% des voix pour Benoît Hamon, le candidat socialiste issu de la primaire de la gauche, qui termine en cinquième position de ce premier tour. C'est un score historiquement bas pour le Parti socialiste. Avant lui, Lionel Jospin avait signé le pire score socialiste lors d'une Présidentielle en 2002, avec 16,18%, derrière Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

VIDÉOS : Les réactions des onze candidats du premier tour à l'issue des résultats

Fin de partie pour les partis traditionnels de gauche et de droite

Si le PS est éliminé, Les Républicains le sont aussi, avec le score de 19,91% de François Fillon. C'est la première fois depuis l'instauration de la Vème République que le candidat du parti traditionnel de droite n'est pas présent au second tour.

François Fillon très critiqué dans son camp

Et cet échec délie les langues au sein du parti Les Républicains. "On paye cher les affaires", a déclaré Laurent Wauquiez en référence aux soupçons ayant pesé sur François Fillon durant la campagne, en premier lieu l'affaire des soupçons d'emplois fictifs pour lesquels François Fillon et Penelope Fillon sont mis en examen. "Ce n'est pas la droite qui a perdu, c'est Fillon", pour Éric Woerth. Le député européen Renaud Muselier "remercie vivement Fillon" d'avoir "coulé" la droite. Un "énorme gâchis" également souligné par Christian Estrosi, Rachida Dati, Nadine Morano ou encore Jean-François Copé.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des ralliements immédiats et nombreux à Emmanuel Macron

Que ce soit chez Les Républicains ou au Parti socialiste, les appels à voter pour Emmanuel Macron pour faire barrage au Front national ont été lancés en masse dès l'annonce des résultats partiels dimanche soir. Bernard Cazeneuve, Premier ministre, et plusieurs autres membres du gouvernement. Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, Manuel Valls, qui avait apporté son soutien à Emmanuel Macron durant la campagne, ou François Baroin parmi les cadres LR. Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, Jean-Louis Borloo, ex-ministre de l'Ecologie de François Fillon, ou encore Cécile Duflot chez les écologistes. Et parmi les candidats malheureux, Benoît Hamon et François Fillon. Les autres ne se sont pas encore exprimés sur le sujet, à part Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou qui ne donneront aucune consigne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess