Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Le « vivre-ensemble » : un enjeu électoral 2017

Présidentielle : des cyclistes handicapés cherchent à faire parler du handicap en faisant Nantes - Paris à vélo

jeudi 30 mars 2017 à 19:16 Par Marie Mutricy, France Bleu Loire Océan et France Bleu Maine

Ils roulent en handi-vélo pour faire parler du handicap et porter ce thème dans la campagne présidentielle. Quatre cyclistes handicapés sont partis de Nantes samedi dernier et compte rejoindre Paris et les QG des candidats. Ils rencontrent ceux qui le souhaitent au Mans samedi, place du Jet d'eau.

Les quatre handi-cyclistes de l'APF de Loire-Atlantique ont déjeuné à Précigné, en Sarthe, accueillis par deux adjoints et le groupe-relais de l'APF de La Flèche.
Les quatre handi-cyclistes de l'APF de Loire-Atlantique ont déjeuné à Précigné, en Sarthe, accueillis par deux adjoints et le groupe-relais de l'APF de La Flèche. © Radio France - Marie Mutricy

Le Mans, France

Les quatre membres de l'APF de Loire-Atlantique ont déjà parcouru plus de 180 kilomètres à vélo, alors forcément, ça pique un peu... Dans les bras ! "Moi les épaules fatiguent, explique Philippe Raimbault. J'ai un hand-bike, je pédale avec les mains en fait. Avec une aide électrique, quand même, mais il faut quand même monter les côtes". Ils vont ainsi relier Paris par petites étapes pour atteindre la capitale le 11 avril, et manifester sur l'esplanade des Droits de l'Homme au Trocadéro. Sur leurs roues de vélo ou de fauteuil, ces militants entendent porter leurs revendications, "exister" dans un débat qui n'aborde pas ou très peu le problème du handicap. L'APF propose de les rencontrer ce samedi au Mans, à 14h, place du Jet d'eau, en dessous de la cathédrale. Ceux qui le souhaitent peuvent faire un bout de chemin avec eux ou les accueillir pour un repas ou la nuit.

Pour une société plus accessible...

Malgré la loi de 2005 visant à rendre tous les lieux publics accessibles, la situation n'est pas encore parfaite. A La Flèche, Marie-Claude Pichon décrit des trottoirs adaptés d'un côté mais pas de l'autre "alors il faut faire demi-tour, trouver un autre passage" explique cette femme en fauteuil roulant à cause d'une sclérose en plaque. "On ne peut rien faire comme on veut" continue Liliane Cousin, du groupe-relais de l'APF dans cette ville. "Il faut d'abord vérifier que c'est accessible. Tout prend plus de temps". Et plus d'efforts aussi, pour les aidants, qui comme elle, poussent leurs proches et s'en occupent dans la vie de tous les jours.

Les handi-cyclistes se sont arrêtés à Précigné, en Sarthe, pour partager leurs revendications.

... Et pas que pour les fauteuils

Pour Yoann Durant, un autre participant de La marche des Oubliés, le problème est encore plus large que ça : "l'accessibilité c'est plein de choses : les médecins ne sont pas formés à manipuler une personne en situation de handicap, les ouvriers du bâtiment - même s'il y a des normes - n'ont aucune conscience de l'usage et peuvent donc mettre en danger les personnes. On est pour une éducation inclusive, mais les professeurs ne sont pas formés au handicap..." et la liste est longue. D'ailleurs, il milite pour que les personnes handicapées soient plus représentées dans les ministères. La Fléchoise Liliane Cousin le rejoint :

"sans être méchante, je souhaite aux candidats qu'ils se retrouvent paralysés dans leur lit pendant huit ou dix jours (...) et là je pense qu'ils comprendraient mieux les problèmes".

0 sondages, 1000 reportages - Radio France
0 sondages, 1000 reportages © Radio France - FB

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.