Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle : Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés pour le second tour

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont les deux qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle, selon les résultats définitifs fournis par le ministère de l'Intérieur dans la nuit de dimanche à lundi.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen.
Emmanuel Macron et Marine Le Pen. © Maxppp -

Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affronteront au second tour de l'élection présidentielle, selon les résultats définitifs du ministère de l'Intérieur. Ces dernières placent le candidat d'En Marche en tête, devant la candidate FN, puis, au coude-à-coude, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon.

Ni PS, ni LR : une première

Emmanuel Macron est crédité de 23,75% des voix, Marine Le Pen 21,53%. François Fillon et Jean-Luc Mélenchon suivent, avec 19,91% et 19,64% chacun.

"On tourne clairement aujourd'hui une page de la vie politique française", s'est félicité le leader d'En Marche! dans une déclaration à l'AFP. Ce scénario Macron-Le Pen rebat les cartes de la politique française : c'est la première fois sous la Ve République que la droite est absente du second tour, et la première fois qu'aucun des deux grands partis qui ont dominé la vie électorale depuis près d'un demi-siècle, Les Républicains (LR) et le Parti socialiste, n'y est présent.

Jamais élu, Emmanuel Macron est désormais en bonne position pour emporter le scrutin suprême le 7 mai et devenir, à 39 ans, le plus jeune président de la République de l'Histoire, devant Louis-Napoléon Bonaparte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess