Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Moselle : au premier tour de la présidentielle, Le Pen en tête, Fillon décroche, Hamon sombre

-
Par , France Bleu Lorraine Nord
Moselle, France

En Moselle, au premier tour de la présidentielle, Marine Le Pen, sans surprise, arrive largement en tête, devant Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. François Fillon n'arrive que 4e et Benoit Hamon seulement 6e. En revanche, Nicolas Dupont-Aignan décroche la 5e place en triplant son score de 2012.

Les 3 premiers candidats arrivés en tête en Moselle au 1er tour de la Présidentielle
Les 3 premiers candidats arrivés en tête en Moselle au 1er tour de la Présidentielle © Radio France

Marine Le Pen arrive largement en tête en Moselle, sans surprise, comme dans le Grand Est, puisque c'était le cas déjà aux précédents scrutins: régionales, départementales, européennes . Avec ses 28% de suffrages dans le département, la candidate du FN devance de sept points Emmanuel Macron et réalise une forte progression par rapport à la présidentielle de 2012. Sur 570.000 électeurs mosellans, elle engrange près de 18.000 voix de plus qu'il y a 5 ans, alors que la participation est en légère baisse 76, 37% ce dimanche contre 78,15% en 2012).

Contrairement au score national, Emmanuel Macron n'arrive qu'en 2e position en Moselle, avec une petite avance de 3 points sur Jean-Luc Mélenchon. C'est une surprise, c'est le candidat de la France Insoumise qui prend la 3e place du podium dans le département, juste devant François Fillon. Le candidat Les Républicains lui décroche. Il perd quasiment un tiers des voix de droite si l'on compare au score de Nicolas Sarkozy en 2012. Des voix qui sont allées peut-être à Nicolas-Dupont-Aignan. C'est là aussi une surprise. Le candidat souverainiste, avec un score qui triple en 5 ans, devance Benoit Hamon. Le candidat socialiste n'arrive qu'en 6e position en Moselle.

Résultats définitifs du 1er tour de la Présidentielle en Moselle
Résultats définitifs du 1er tour de la Présidentielle en Moselle © Radio France - Blandine Costentin

R. Lioger- En Marche: "Emmanuel Macron sera le prochain président, tous les Républicains vont voter pour lui"

Pour Richard Lioger, adjoint au maire de Metz et soutien d'Emmanuel Macron en Moselle : "C'est super, personne n'y croait au mois de septembre quand on a commencé. On peut le dire d'une certaine manière, Emmanuel Macron sera le prochain président, tous les Républicains vont voter pour lui". Au Mojito café, à Metz, où se sont rassemblés ce dimanche soir une centaine de soutiens d'Emmanuel Macron, Ludovic Mendes, représentant des Jeunes En Marche exulte: "On était 4 au départ, on est 2.500 aujourd'hui en Moslle. On nous a traité de bulle, mais la seule bulle qu'on va faire éclater ce soir, c'est celle de la bouteille de champagne!"

Marine Le Pen arrive en tête de ce premier tour dans tous les départements lorrains, comme les Vosges et la Meurthe-et-Moselle.

F. Engelmann- Front national: "Le vote pour Marine Le Pen n'est plus un vote de rejet, c'est un vote d'adhésion".

A Hayange, dans la seule ville de Moselle dirigée par le Front National, la candidate frontiste arrive largement en tête (33,5%), devant Jean Luc Mélenchon (23%) et Emmanuel Macron (19%). Pour Fabien Engelmann, le maire d'Hayange, le vote pour Marine Le Pen est en train de s'enraciner dans sa ville, en Moselle, et il l'espère, en France: "Le vote pour Marine Le Pen n'est plus un vote de rejet, c'est un vote d'adhésion, un vote de volonté de changement".

JP. Liouville- PS: "On est déçu pour tous les militants mais la priorité, c'est que Marine Le Pen ne soit pas élue"

L'ambiance n''est pas à la fête au siège du Parti socialiste de Moselle, à Maizières les Metz, ce dimanche soir. Pas de militants socialistes, seuls quelques responsables et permanents du PS sont présents autour du 1er secrétaire fédéral du Parti socialiste Jean-Pierre Liouville: "On est effectivement déçu par rapport à tous les militants qui ont fait campagne. Mais la priorité, c'est de faire en sorte que Marine Le Pen ne soit pas élue présidente de la République". Et tout de suite le secrétaire d'Etat aux anciens combattants, le mosellan Jean-Marc Todeschini, appelle à voter "pour Emmanuel Macron".

F. Grosdidier- Les Républicains: "C'est à la fois un séisme et ce qu'on voyait un peu venir"

Pour sénateur-maire LR de Woippy, François Grosdidier: "C'est à la fois un séisme et ce qu'on voyait un peu venir. Je suis partagé entre l'admiration pour François Fillon, sa détermination et ce courage dans le combat mais aussi le regret que notre famille politique n'ait pas un moment imaginé un plan B de substitution". François Grosdidier appelle clairement à voter Macron, mais pas un chèque en blanc.

D. Maciazek: "Jean-Luc Mélenchon va s'en remettre comme ici à Metz aux Insoumis"

Le candidat de la France Insoumise confirme la très bonne dynamique ressentie par les sondages ces dernières semaines. Mais pour qui va-t-il voter au second tour? Il ne donne pas de consigne de vote pour l'instant, et s'en réfère aux militants de la France Insoumise explique l'un de ses représentants en Moselle, Denis Maciazek: "Jean-Luc Mélenchon va s'en remettre comme ici à Metz aux Insoumis. Sur la France entière, on est 430.000 à avoir participé à la campagne de notre candidat. Tous les Insoumis seront consultés par le mouvement, avant de prendre position au niveau national".

Retrouvez le résultat dans votre commune

Choix de la station

À venir dansDanssecondess