Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle : en Sarthe, les partisans d'Emmanuel Macron appellent à rester mobilisés pour le second tour

-
Par , , France Bleu Maine

Troisième en Sarthe, mais premier au Mans, Emmanuel Macron a réussi à structurer un réseau militant local en à peine un an. Marlène Schiappa, adjointe au maire du Mans et référente départementale d'En Marche, appelle à amplifier la dynamique pour le second tour.

Marlène Schiappa, adjointe au maire du Mans et référente départementale d'En Marche, s'est investie très tôt dans la campagne d'Emmanuel Macron
Marlène Schiappa, adjointe au maire du Mans et référente départementale d'En Marche, s'est investie très tôt dans la campagne d'Emmanuel Macron © Radio France - Ruddy Guilmin

On l'a vu dans les larmes qui coulaient dimanche soir sur les visages de certains soutiens sarthois d'Emmanuel Macron : les militants eux-mêmes peinent à croire qu'ils ont réussi à bâtir un tel mouvement, qui revendique aujourd'hui 1500 adhérents en Sarthe. Le candidat En Marche n'arrive qu'en troisième position dans le département, mais il vire en tête au Mans, même s'il compte moins de 400 voix d'avance sur François Fillon dans la capitale sarthoise. "Emmanuel Macron n'a jamais été élu ; il y a deux ans personne ne connaissait son nom, c'est quand même historique", se félicite Marlène Schiappa, la référente départementale d'En Marche, adjointe au maire du Mans.

Amplifier la mobilisation pour le second tour

Pas de triomphalisme pour autant dans les rangs sarthois. "Il reste 15 jours de campagne, et l'enjeu c'est bien de réussir à mobiliser plus largement que Marine Le Pen", assure Marlène Schiappa, en direct ce lundi matin sur France Bleu Maine. "Il s'agit de porter les valeurs républicaines contre la détestation, la haine des autres et le repli sur soi qu'incarne Marine Le Pen". Verra-t-on Emmanuel Macron en Sarthe d'ici au 7 mai ? "Demain je serai au QG de campagne, pour voir comment on s'organise pour la suite. Je vais appuyer pour qu'il puisse venir au Mans dans l'entre-deux-tours, mais c'est sans garantie et sans promesse".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess