Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle 2017 : l'appel du président de l'Université de Bourgogne à ne pas voter Marine Le Pen

-
Par , France Bleu Bourgogne
Dijon, France

Alain Bonnin, le président de l'Université de Bourgogne a adressé ce lundi 24 avril, un courriel à l'ensemble de la communauté universitaire, les appelant "à voter nombreuses et nombreux contre la candidature de Marine Le Pen le 7 mai prochain pour le second tour de l'élection présidentielle.

Alain Bonnin président de l'Université de Bourgogne
Alain Bonnin président de l'Université de Bourgogne © Maxppp - .

C'est un courriel qui a été reçu par plus de 30.000 personnes. Un message adressé par le président de l'Université de Bourgogne, Alain Bonnin, à l'ensemble des étudiants, enseignants et personnels administratifs de l'Université de Bourgogne . Dans ce message, Alain Bonnin décrit "une campagne électorale inédite, où l'heure est venue d'un choix qui sera déterminant pour notre pays et pour l'Europe [..] L'Europe qui est un espace unique de développement et de préservation de la paix. Le Front National n'incarne pas ses valeurs aussi je vous appelle solennellement à voter nombreuses et nombreux contre la candidature de Madame Marine Le Pen le 7 mai prochain pour le second tour de l'élection présidentielle."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Il a estimé que c'était son devoir de lancer cet appel - Sylvain Comparot, directeur de cabinet à la présidence de l'Université de Bourgogne

Certains n'ont semble-t-il pas apprécié cette prise de position. Sylvain Comparot, son directeur de cabinet, précise pourtant "qu'Alain, Bonnin s'est exprimé en tant que président et pas en tant qu'enseignant puisque il aurait un droit de réserve, alors que comme président il peut le faire car il a été élu, sur un projet et des valeurs." Et de poursuivre, ""il a souhaité livrer son sentiment , qui est que le FN et sa représentante ne sont pas dans le spectre républicain , c'est pour ça qu'il a lancé cet appel à faire barrage au Front National et non pas à voter pour tel ou tel candidat mais bien à voter contre le FN. Il a estimé qu'il était de son devoir de faire part de ce sentiment à sa communauté universitaire."

Sylvain Comparot, directeur de cabinet du président de l'Université de Bourgogne

Un appel diversement apprécié sur le campus

Contrairement aux commentaires souvent haineux qui se sont retrouvés sur la page Facebook d'Alain Bonnin, les réactions sont beaucoup plus mesurées sur le campus mais dans l'ensemble très mitigées. Stéphanie travaille dans les services administratifs à la faculté, "beaucoup de collègues se questionnent, se demandent pourquoi cet appel maintenant et pas avant le 1er tour car le FN était déjà présent".

Sur le campus dijonnais de l'Université de Bourgogne, les réactions sont mitigées après l'appel à votre contre le FN lancé par Alain Bonnin
Sur le campus dijonnais de l'Université de Bourgogne, les réactions sont mitigées après l'appel à votre contre le FN lancé par Alain Bonnin © Radio France - Stéphanie Perenon

Les étudiants comme Junior, eux aussi semblent mal à l'aise avec cette lettre sous forme d'injonction. "C'est bizarre, je suis mitigé car on est libre de voter pour qui on veut. Je ne m'attendais pas à recevoir un tel courrier de la part du président de l'Université". Car si beaucoup se disent en accord sur le fond avec les idées d'Alain Bonnin, ils restent comme Constance, étudiante à Dijon, surpris voire un peu choqués par la forme. "Je suis contre les idées du FN donc dans le fond d'accord avec ce qu'il pense mais sur la manière ou de faire et donc clairement de nous dire de ne pas pas voter pour le Front national ça n'est pas normal".

Charline, est toute aussi surprise mais relativise, "si ça peut inciter quand même des gens à ne pas voter FN c'est toujours bien".

La Conférence des Présidents d'Université a pris position à son tour, appelant ce mardi "à voter contre l'extrémisme."

L'appel d'Alain Bonnin à lire sur sa page Facebook

Reportage sur le campus dijonnais

Choix de la station

À venir dansDanssecondess