Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Présidentielle : l'UDI valide l'accord électoral avec LR mais attend des "initiatives" de François Fillon

mercredi 8 mars 2017 à 9:04 Par Tifany Antkowiak, France Bleu

Après avoir retiré la semaine dernière son soutien à François Fillon, l'UDI s'est dit mardi soir "en attente" des "initiatives" annoncées par le candidat et a validé l'accord avec Les Républicains sur les investitures, à l'issue d'un bureau exécutif.

La semaine dernière Jean-Christophe Lagarde avait demandé à ce que LR "trouve une solution de sortie" rapidement pour remplacer François Fillon.
La semaine dernière Jean-Christophe Lagarde avait demandé à ce que LR "trouve une solution de sortie" rapidement pour remplacer François Fillon. © Maxppp - Vincent Isore

L'UDI a validé mardi soir l'accord électoral avec Les Républicains, après avoir demandé le retrait de la candidature de François Fillon à la présidentielle. Le parti centriste explique, dans une motion votée à 48 voix contre 10 (et 3 abstentions), être "en attente" des "initiatives" annoncées par le candidat. "En attendant que se concrétise la volonté de rassemblement affirmée par le candidat et les principaux responsables LR, le bureau exécutif de l'UDI approuve l'accord électoral (...) qui était en passe d'être signé", indique le texte.

Regret après le renoncement d'Alain Juppé

"Comme de très nombreux responsables LR, l'UDI s'est interrogée sur la capacité de François Fillon de poursuivre la campagne présidentielle et a souhaité majoritairement un changement de candidat, au regard tant de ses déclarations passées que de l'emballement médiatique permanent depuis fin janvier, qui étouffe le débat de fond indispensable pour gagner l'élection présidentielle", souligne ce texte. François Fillon a lancé mardi un appel aux centristes à "rejoindre" sa campagne, affirmant que droite et centre avaient "les mêmes valeurs" et "les mêmes objectifs" lors d'un meeting à Orléans.

L'UDI, qui avait soutenu Alain Juppé lors de la primaire de la droite et du centre, a pris acte "avec regret du renoncement d'Alain Juppé en saluant sa dignité et sa lucidité". Le parti fondé par Jean-Louis Borloo a rappelé son "attachement" à l'alliance avec LR.