Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle : la déception des soutiens sarthois de François Fillon

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Maine

En Sarthe, François Fillon arrive largement en tête du premier tour de la présidentielle, avec 28% des suffrages. Tout en appelant à faire barrage au Front national, le parti Les Républicains pense déjà au coup d'après, la bataille des législatives.

Vanessa Charbonneau, Secrétaire départementale Les Républicains
Vanessa Charbonneau, Secrétaire départementale Les Républicains © Radio France - Bertrand Hochet

Pour Les Républicains en Sarthe, l'élimination de François Fillon dès le premier tour de la présidentielle est une immense déception. La droite locale lui sera restée fidèle jusqu'au bout, comme en témoigne le score de l'ancien maire de Sablé dans le département : avec 28, 61% des suffrages, il devance Marine Le Pen (20,80%) et Emmanuel Macron (20,04%) de près de 8 points, soit plus de 25.000 voix.

Gagner la bataille des législatives

"C'est très difficile pour nous", commente Vanessa Charbonneau en direct ce lundi matin sur France Bleu Maine. "Nous sommes déçus de ne pas pouvoir porter le programme de François Fillon au second tour. Nous n'avons pas pu faire la campagne que nous voulions, c'est une grande frustration de ne pas avoir pu parler du projet". Pour le second tour, la Secrétaire départementale Les républicains dit qu'elle appliquera "les consignes du parti : faire barrage au Front national", ce qu'elle traduit avec réticence par "voter Emmanuel Macron".

Vanessa Charbonneau veut désormais penser aux prochaines échéances électorales : "Depuis le quinquennat, on est dans un système d'élection à quatre tours : maintenant, c'est la bataille pour nos cinq candidats aux législatives qui commence".

VOIR AUSSI ►► Les résultats du 1er tour à la présidentielle en Sarthe : Fillon en tête, devant Marine Le Pen

Choix de la station

À venir dansDanssecondess