Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections législatives avec France Bleu Normandie (Seine-Maritime, Eure)

Seine-Maritime : un maire annonce qu'il démissionnera si le FN arrive en tête chez lui aux législatives

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

Le maire de Beaurepaire (Seine-Maritime) avait annoncé sa démission ce dimanche, suite au "sacre" de Marine Le Pen dans sa commune, à l'occasion du second tour de la Présidentielle. Ce lundi, il précise qu'il attendra finalement l'issue du vote aux législatives.

A Beaurepaire, Marine Le Pen est arrivée en tête avec 52,05% des suffrages exprimés
A Beaurepaire, Marine Le Pen est arrivée en tête avec 52,05% des suffrages exprimés © Maxppp - MAYA VIDON-WHITE

Beaurepaire, France

Parce que que sa commune de 490 habitants, Beaurepaire en Seine-Maritime, a placé Marine Le Pen en tête à l'occasion du second tour de la Présidentielle (52,05%), Grégoire Micaux avait annoncé dimanche soir qu'il jetait l'éponge. Pas supportable pour lui de diriger une commune qui vote FN.

Je ne pouvais pas supporter ce vote"

Finalement, le maire fait machine arrière et démissionnera en fonction du vote aux législatives (11-18 juin 2017). Il veut tenter de convaincre, d'ici là, les 127 électeurs sur 360 inscrits qui ont penché pour le Front national. Convaincre aussi la centaine d'électeurs qui a voté blanc ou nul. "J'attends de voir si le paysage politique va s'éclaircir" explique-t-il. "Beaurepaire est un village est calme, il n'y a pas de problème particulier, le niveau de vie est acceptable, et, en tant que maire, je ne pouvais pas supporter ce vote".

Grégoire Micaux est interrogé pour France Bleu Normandie par Bertrand Queneutte :

ECOUTEZ : Grégoire Micaux sur France Bleu Normandie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu