Politique

Présidentielle : les forces de l'ordre mobilisées pour sécuriser les bureaux de vote

Par Maëlle Robert, France Bleu Cotentin vendredi 21 avril 2017 à 17:47

A Cherbourg, des patrouilles de policiers et de gendarmes vont faire le tour des 66 bureaux de vote de l'agglomération.
A Cherbourg, des patrouilles de policiers et de gendarmes vont faire le tour des 66 bureaux de vote de l'agglomération. © Maxppp - Eddy Lemaistre

Après l'attentat des Champs-Elysées de jeudi soir, le Premier Ministre Bernard Cazeneuve a rappelé ce vendredi que 50 000 policiers et gendarmes seront déployés pour le premier tour de l'élection présidentielle dimanche. Dans la Manche, les forces de sécurité vont aussi être mobilisées.

L'attentat des Champs-Elysées de jeudi relance la question de la sécurisation des bureaux de vote lors du premier tour de l'élection présidentielle dimanche. Le Premier Ministre Bernard Cazeneuve a rappelé ce vendredi que 50 000 policiers et gendarmes seront déployés, ils seront appuyés par les militaires de l'opération Sentinelle.

Dans la Manche, un dispositif spécial avait été mis sur pied début avril, il n'a pas changé. Il prévoit la mobilisation de policiers et de gendarmes dans tout le département. Impossible de savoir combien exactement, leur nombre n'est pas communiqué pour ne pas nuire aux opérations de sécurité, mais la préfecture de la Manche assure que la mobilisation des forces de sécurité sera "optimale".

Des patrouilles régulières

"Entre 8 heures et 19 heures, les heures d'ouverture des bureaux de vote, des policiers vont patrouiller, ils feront le tour des 66 bureaux de vote de l'agglomération", indique la mairie de Cherbourg. Dimanche soir, une équipe de policiers municipaux va aussi être déployée à l'entrée de l'hôtel de ville de Cherbourg, le bureau centralisateur qui regroupe tous les résultats... Le lieu attire traditionnellement pas mal de monde, les policiers vont donc effectuer des fouilles rapides à l'entrée.

En cas de problème, les policiers municipaux pourront s'appuyer sur les policiers nationaux, qui eux, sont armés. Les services municipaux ont aussi appelé à la vigilance. La mairie de Saint Lô a demandé aux présidents des bureaux d'être plus attentifs que d'habitude. La mairie veut rassurer les électeurs : "Il n'y a jamais eu de problème un jour de scrutin chez nous".