Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉOS - Présidentielle : Macron-Le Pen, duel de finalistes à l'usine Whirlpool d'Amiens

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

Le déplacement d'Emmanuel Macron à Amiens, notamment pour rencontrer les salariés de l'usine Whirlpool, a tourné au duel de terrain avec Marine Le Pen. Cette dernière a en effet effectué une visite surprise du site ce mercredi matin. Récit de la journée.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron se sont rendus à tour de rôle sur le site Whirlpool, à Amiens.
Marine Le Pen et Emmanuel Macron se sont rendus à tour de rôle sur le site Whirlpool, à Amiens. - AFP et MaxPPP

C'est Emmanuel Macron qui avait prévu de se déplacer à Amiens, ce mercredi, mais la journée a tourné au duel de terrain avec Marine Le Pen. Avec pour décor l'usine Whirlpool d'Amiens, qui emploie 290 personnes (auxquels s'ajoutent 250 intérimaires) et est vouée à la délocalisation.

Marine Le Pen joue l'effet de surprise

Le candidat "En Marche !" s'était engagé à se déplacer à Amiens dès avant le premier tour, notamment pour rencontrer les salariés de l'usine Whirlpool, en quête d'un repreneur. Dont acte, le déplacement est confirmé mardi et commence ce mercredi matin par une réunion avec l'intersyndicale à la Chambre de commerce d'Amiens-Picardie. C'est durant ces échanges que la nouvelle tombe : Marine Le Pen effectue une visite surprise à l'usine, non inscrite à son agenda.

Emmanuel Macron rencontrait l'intersyndicale de Whirlpool, mercredi matin.
Emmanuel Macron rencontrait l'intersyndicale de Whirlpool, mercredi matin. © AFP - Eric Feferberg

"Je suis là au côté de salariés, sur le parking", déclare à la presse Marine Le Pen. "Quand j'ai appris qu'Emmanuel Macron venait ici et qu'il n'entendait pas rencontrer les salariés mais qu'il allait à l'abri dans je ne sais quelle salle de la chambre de commerce pour rencontrer 2-3 personnes triées sur le volet, j'ai trouvé que c'était une preuve de mépris à l'égard de ce que vivent les salariés de Whirlpool", attaque-t-elle.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Accueillie par des sourires et en présence de militants Front national, elle se fait photographier pendant une dizaine de minutes aux côtés de ces salariés, dont certains en pleurs, faisant des selfies.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Macron dénonce une "utilisation politique" de la situation de Whirlpool

Averti, Emmanuel Macron effectue une conférence de presse depuis la Chambre de commerce. Il explique que la réunion ne se déroule pas dans l'usine car "l'accès à l'entreprise a été refusé par la direction". "Madame Le Pen fait de l'utilisation politique puisqu'elle va haranguer des militants politiques sur un parking", dénonce-t-il, précisant qu'à son tour il va se rendre sur le site de l'usine, à la demande de l'intersyndicale. Sur Twitter il dénonce un coup de com' et une récupération politique de la candidate soutenue par le Front national.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Après un déjeuner rapide, Emmanuel Macron se rend donc à son tour sur place. Entouré par un impressionnant dispositif de sécurité, il est d'abord accueilli par des sifflets et des "Marine, présidente !", alors que des militants FN étaient restés sur place. Son déplacement est rendu d'autant plus compliqué qu'une impressionnante nuée de journalistes est venue assister à cette contre-attaque sur le terrain. Le candidat s'empare d'un mégaphone, tente d'établir un dialogue avec des salariés au milieu de la pagaille.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Plus d'une heure d'échanges

À l'écart des journalistes, il parvient finalement à échanger avec plusieurs d'entre eux, mais également avec le journaliste François Ruffin, candidat de La France insoumise dans cette circonscription aux élections législatives et opposant de longue date. "La fermeture des frontières, c'est une promesse mensongère", a notamment mis en garde le candidat, qui essaie de parler "formation" et "repreneur" en promettant de revenir "rendre compte" s'il est élu. "Vous ne retrouverez jamais chez moi le comportement clientéliste de Marine Le Pen ce matin", leur dit-il également au cours d'un échange d'une quarantaine de minutes.

Revivez les échanges entre Emmanuel Macron et les salariés (images fournies par le candidat) :

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Au terme d'une visite qui aura duré plus d'une heure et marque déjà cette campagne d'entre-deux tours, Emmanuel Macron a pris la route vers Arras, où il tient un meeting dans la soirée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess