Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle : Macron ou Le Pen, qui appelle à voter pour qui au second tour ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Qui appelle à voter qui, en vue du second tour de l'élection présidentielle qui aura lieu le 7 mai ? Voici en date de ce jeudi la liste de ceux qui appellent à voter Macron, ceux qui appellent à voter Marine Le Pen, mais aussi de ceux qui refusent de donner une consigne de vote.

Les affiches d'entre-deux-tours de Marine Le Pen et Emmanuel Macron
Les affiches d'entre-deux-tours de Marine Le Pen et Emmanuel Macron © AFP - Lionel BONAVENTURE

Politiques, syndicats, sportifs : depuis le résultat du premier tour de l'élection présidentielle, ils se déclarent pour l'un ou l'autre des finalistes, Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Ou bien au contraire, comme Jean-Luc Mélenchon, ils s'abstiennent de prendre parti.

Les résultats du premier tour de la Présidentielle dans votre commune, votre département, votre région

Voici un tour d'horizon de ceux qui se sont déjà exprimés sur la question du second tour, ce jeudi.

© Visactu -

De François Hollande à Christian Estrosi, le front républicain

Dès le soir du premier tour, les politiques de gauche et de droite ont été nombreux à appeler à voter pour Emmanuel Macron, pour "faire barrage au FN". Parmi eux, des candidats malheureux comme Benoît Hamon, ou François Fillon. C'est le lendemain que le président de la République François Hollande, très discret durant la campagne, s'est officiellement déclaré en faveur d'Emmanuel Macron face au "risque" Marine Le Pen.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Au sein du parti Les Républicains, Christian Estrosi est allé jusqu'à reprocher à certains des membres de son parti de ne pas s'exprimer assez clairement contre le Front national. Il a visé par exemple Laurent Wauquiez, "flou" face à Marine Le Pen, et a évoqué l'idée d'exclure les membres LR qui n'appellent pas clairement à faire barrage (Nadine Morano, Eric Ciotti, entre autres), ou appellent à voter Le Pen. C'est le cas du maire de Wissous, dans l'Essonne, Richard Trinquier. Autre soutien de Marine Le Pen : le mouvement La Manif pour tous, porte-voix de l'opposition au mariage pour tous adopté en 2013.

Dupont-Aignan soutient Marine Le Pen

Il l'a annoncé sur le plateau du journal de 20h de France 2 vendredi 28 avril : Nicolas Dupont-Aignan apporte son soutien à Marine Le Pen pour le second tour de l'élection présidentielle. Le leader de Debout la France, qui a recueilli 4,7% des voix lors du premier tour, a expliqué qu'un "accord de gouvernement" avait signé avec la candidate du Front national, avec laquelle il allait faire campagne.

Les partisans du "ni-ni"

Parmi ceux qui s'abstiennent d'appeler à voter pour l'un ou l'autre des finalistes, quatre candidats éliminés au premier tour : Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou et Nathalie Arthaud à gauche. Auxquels s'est ajouté Jean Lassalle vendredi 28 avril.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Le syndicat Force ouvrière ne donnera pas non plus de consigne de vote, contrairement à la CFDT et à la CGT qui appellent à voter Macron, tout comme le Medef.

Sportifs et artistes également mobilisés

Plusieurs personnalités sportives ont pris position dans la campagne de l'entre-deux-tours. L'ancien champion du monde de football Zinedine Zidane a appelé le 28 avril à "éviter au maximum " le Front national. Le 3 mai, une soixantaine de sportifs ont signé, dans Le Monde, une tribune dans laquelle ils appellent à voter pour Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle. Les champions olympiques Yannick Agnel et Laura Flessel font partie des signataires, tout comme le footballeur Blaise Matuidi.

Le même jour, une centaine de cinéastes français ont paraphé une tribune publiée sur le site du Huffington Post. Jacques Audiard, Costa-Gavras ou encore Cédric Klapisch ont signé ce texte dans lequel ils expliquent que l'arrivée du FN au pouvoir serait, pour eux, "une épouvante et une désolation" avec "la censure érigée comme principe" pour la culture. Les cinéastes précisent qu'ils voteront le 7 mai "contre Marine Le Pen [...] c'est-à-dire pour le candidat qui lui est opposé, Emmanuel Macron".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess