Politique

Présidentielle : Emmanuel Macron en meeting le 7 janvier à la Grande Halle d'Auvergne

Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 20 décembre 2016 à 11:54

Emmanuel Macron revient le 7 janvier en Auvergne
Emmanuel Macron revient le 7 janvier en Auvergne © Maxppp - Thibaud Moritz

Quatre mois après sa visite de terrain dans le Cantal, le leader du mouvement "en marche" consacrera sa journée du 7 janvier à l'Auvergne. D'abord dans l'Allier, puis dans le Puy-de-Dôme. Point d'orgue de cette journée électorale : une grande réunion publique à la Grande Halle d'Auvergne à Cournon.

Manuel Valls est le candidat à la primaire socialiste "préféré" des Français pour représenter la gauche à la présidentielle de 2017. C'est en tout cas ce qui ressort d'un sondage Odoxa publié ce mardi pour L'Express, la presse régionale et France Inter. Autre enseignement : Emmanuel Macron prend la tête du classement des personnalités politiques. Stable avec 35 d'opinions favorables, l'ancien ministre de l'Économie profite de la baisse de quatre points d'Alain Juppé (33%) et surtout de François Fillon (31%), qui perd six points en un mois. De quoi donner des ailes aux Macronistes d'Auvergne, dont l'objectif est de structurer le mouvement "en marche" en région.

Pour peser à gauche et exister sur le terrain, les soutiens à Emmanuel Macron doivent s'organiser. Comme un vrai parti politique ! Pour cela, il faut de l'argent, des élus (Jacques Mézard est le seul parlementaire auvergnat déclaré) et des adhérents. Le mouvement en revendique environ 2000 en Auvergne, dont la moitié dans le seul département du Puy-de-Dôme. 20 comités de soutien puydômois (bientôt 22) ont été créés depuis le début de l'automne. Des structures incontournables pour mailler le territoire et battre la campagne efficacement. Des tests ont d'ailleurs été organisés avec des tractages sur les marchés.

"En marche" revendique 2000 adhérents en Auvergne

Alors rien de plus motivant que la venue de son leader pour motiver les troupes. Il y a quatre mois, Emmanuel Macron, qui n'avait pas encore déclaré sa candidature, était venu prendre la température auvergnate, à l'occasion d'une visite de terrain au pas de charge dans le Cantal. Cette fois, l'ancien taulier de Bercy a coché deux départements dans la même journée du 7 janvier à son agenda électoral. En attendant les détails de son séjour auvergnat, on sait d'ores et déjà qu'il commencera par l'Allier, avant de venir dans le Puy-de-Dôme. Une séquence de terrain est prévue à Clermont-Ferrand. Et la journée s'achèvera par une grande réunion publique dans les salons d'Auvergne de la Grande Halle à Cournon. L'objectif sera de réunir au minimum un millier de personnes.