Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Présidentielle : pointés du doigt pour avoir parrainé François Asselineau

mercredi 29 mars 2017 à 18:25 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord

Un candidat à l’élection présidentielle sème la zizanie, malgré lui, à Audun-le-Tiche et à Rédange. Les maires ont parrainé François Asselineau, sauf que celui-ci est contre l'Europe, alors que dans le Pays haut, les liens sont plus qu'étroits avec le Luxembourg.

L'affiche de François Asselineau à Rédange.
L'affiche de François Asselineau à Rédange. © Radio France - François Pelleray

Audun-le-Tiche, France

Les maires d’Audun-le-Tiche et de Rédange sont pointés du doigt par le président de la communauté de communes pour avoir parrainé François Asselineau à l’élection présidentielle. Pour André Parthenay, "la confiance en prend un coup" car ce territoire frontalier construit son avenir à l’échelle européenne, avec le Luxembourg. Et le problème est que François Asselineau est europhobe.

Le maire d’Audun-le-Tiche Lucien Piovano a refusé de parler de son parrainage à France Bleu Lorraine. Son confrère de Rédange ne veut pas faire plus de bruit. Il confie juste qu'il a voulu faire « un geste démocratique ». Daniel Cimarelli est pour l'Europe, contre la fermeture des frontières. François Asselineau n'est donc vraiment pas « sa tasse de thé ».

La confiance est rompue - André Parthenay

Seulement, pour André Parthenay, le président de la communauté de communes du Pays haut val d’Alzette, ce parrainage est une faille : « j’ai reçu beaucoup d’appels d’élus qui se sont sentis heurtés. Dire, on a le droit de parrainer le candidat que l’on veut, c’est une chose. Mais avoir une vision transfrontalière et parrainer quelqu’un qui considère que l’Europe est un problème, en est une autre. Je pense que la confiance est rompue ». André Parthenay est membre du PS, il a parrainé Benoit Hamon.

André Parthenay, président de la communauté de communes du Pays haut val d'Alzette. - Radio France
André Parthenay, président de la communauté de communes du Pays haut val d'Alzette. © Radio France - François Pelleray

Des obligations envers les Luxembourgeois- André Parthenay

"Nous avons des obligations vis à vis de nos voisins luxembourgeois" dit encore André Parthenay. "Nous avons tellement de projets en commun, qu'il faut entretenir la confiance, et donc ne pas donner sa signature à un europhobe, sachant qu'environ trois quarts des travailleurs d’Audun-le-Tiche sont employés au Luxembourg".

Un quart des électeurs de la ville ont aussi voté Front national en 2015 aux élections régionales. Ces habitants ont donc quand même dit oui à la fermeture des frontières. C’est la première fois que François Asselineau peut se présenter à l'élection présidentielle. En 2012, il avait échoué à réunir les 500 signatures.