Politique

La présidentielle se gagne à la pétanque en Normandie

Par Nolwenn Le Jeune, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu mercredi 19 avril 2017 à 20:36

Des boules à l'effigie des candidats à la présidentielle pour le tournage d'un reportage pour CNN à Bayeux.
Des boules à l'effigie des candidats à la présidentielle pour le tournage d'un reportage pour CNN à Bayeux. © Radio France

Une partie de pétanque pour le moins originale à Bayeux dans le Calvados. Devant les caméras de CNN, la chaine américaine d'info continue, les joueurs de l'amicale bouliste de la ville ont tiré et pointé... avec des boules à l'effigie des candidats !

Au départ, Alain Tostain, président de l'amicale bouliste bayeusaine, a cru à une blague. Quand une équipe de CNN l'a appelé pour lui demander s'il avait des joueurs professionnels disponibles pour le tournage d'un reportage consacré à l'élection présidentielle. "Professionnels non", a-t-il répondu. Mais "disponibles oui !" Qui plus est, il ne s'agissait pas d'une plaisanterie, même si la tournure du reportage est humoristique. Ce dernier est censé illustrer les "péripéties" de la campagne française. Et quoi de plus français pour les américains que la pétanque ? Quoi de plus symbolique pour une élection que les boules qui s'entrechoquent ? Alain et 3 joueurs de son club ont donc tiré et pointé devant la caméra de CNN.

En plein tournage d'un reportage pour CNN à Bayeux. - Radio France
En plein tournage d'un reportage pour CNN à Bayeux. © Radio France

Les joueurs de l'amicale bouliste bayeusaine ont joué selon un scénario très précis. Il s'est d'abord agi de "mettre à l'écart les "petits" candidats". Puis sur le quinté de tête, "les candidats de gauche à gauche", explique Alain Tostain. Le président de l'amicale qui précise que "la boule de Mélenchon devait écarter celle d'Hamon". Chose faite au bout de plusieurs prises. Tandis que les candidats de droite, eux, étaient "envoyés à droite". Restait le candidat d'En marche. "CNN voulait que sa boule aille vers le cochonnet représentant l'Elysée, au centre, mais en "zigzaguant". Notre meilleur joueur a fait un "effet", ce qui a été très apprécié par la production".

And the winner is...

Emmanuel Macron !... selon CNN. On saura dimanche soir si les américains avaient raison. Ou si le candidat d'En Marche n'a plus qu'à avoir... les boules.

Et au fait, pourquoi CNN a-t-elle choisi Bayeux, et pas Marseille, pour ce reportage ? Parce que le correspondant de la chaine à Paris, Jim Bitterman aime le coin, et faisait partie du jury du prix Bayeux des correspondants de guerre l'an dernier. Qui plus est, on sait aussi jouer aux boules en Normandie !

La 4L siglée CNN en plein coeur de Bayeux lors du tournage. - Radio France
La 4L siglée CNN en plein coeur de Bayeux lors du tournage. © Radio France