Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Politique

Présidentielle: un concurrent pour le candidat alsacien "des régions"

mardi 26 avril 2016 à 6:47 Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Paul Mumbach, le maire de Dannemarie, n'est plus le seul candidat à la présidentielle pour représenter les régions. L'ancien leader des bonnets rouges, Christian Troadec, doit annoncer ce mardi qu'il se lance dans la course aux signatures.

Christian Troadec veut lui aussi représenter les régions à la présidentielle.
Christian Troadec veut lui aussi représenter les régions à la présidentielle. © Maxppp -

Alsace, France

Paul Mumbach n'est pas le seul à vouloir surfer sur la mobilisation contre les grandes régions pour l'élection présidentielle. Le maire de Dannemarie va devoir se mettre d'accord avec l'ancien meneur des bonnets rouges, Christian Troadec.

Unserland soutient le candidat breton

Le Breton doit annoncer sa candidature ce mardi à Paris. Il explique déjà sur internet: "Ma candidature à la présidentielle de 2017 prend son sens politique après deux quinquennats préoccupants pour nos régions et leurs populations. Le bilan politique de cette période est vide de toute initiative valable pour réformer l’Etat jacobin, centralisé depuis Paris".  Christian Troadec a déjà reçu le soutien de l’association "Peuples et région solidaires", une fédération de partis politiques régionalistes et autonomistes de toute la France, dont fait partie Unserland. Le mouvement alsacien a donc choisi de soutenir le candidat breton.

Vers un accord?

Le maire de Dannemarie, quant à lui, ne s'avoue pas vaincu pour autant. Il propose un accord de désistement, estimant que "Christian Troadec a une analyse sur l’origine de la crise et des propositions de réformes relativement proches des siennes". C'est celui qui aurait le plus de promesses de parrainage pour la présidentielle qui continuerait la course deux mois avant le scrutin.

Lire aussi, Paul Mumbach, confiant pour trouver les 500 signatures nécessaires à la présidentielle