Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Box Populi, donnez votre avis !

Présidentielle : vos solutions pour résoudre les problèmes de l’agriculture française

vendredi 3 mars 2017 à 5:00 Par La rédaction de France Bleu, France Bleu

BOX POPULI - Favoriser les circuits courts, lutter contre les élevages intensifs, limiter les intermédiaires, encadrer les prix... Alors que le Salon de l'agriculture bat son plein, nous vous avons demandé quelles seraient vos idées pour résoudre les problèmes de l'agriculture française.

Box Populi : chaque semaine, nous invitons nos auditeurs et internautes à faire des propositions
Box Populi : chaque semaine, nous invitons nos auditeurs et internautes à faire des propositions © Radio France - Lucie Bombled

Grand rendez-vous annuel des agriculteurs, le Salon de l'agriculture se tient à Paris jusqu'au dimanche 5 mars. Toute la semaine, des candidats à l'élection présidentielle s'y sont succédés pour tenter de répondre aux inquiétudes du monde agricole. Et vous, quelles sont vos idées pour résoudre les problèmes de l'agriculture française ? Nous vous avons posé la question sur Facebook dans le cadre de l'opération Box Populi.

Voici vos propositions, recueillies cette semaine sur les pages Facebook du réseau France Bleu.

Favoriser les circuits courts et le made in France

Avec le développement d'une agriculture bio et plus respectueuse de l'environnement, c'est sans conteste l'idée qui est revenue le plus souvent cette semaine sur Facebook : pour Virginie Delaroche (France Bleu Limousin) par exemple, il faut que les agriculteurs "vendent leurs produits en circuits courts, mais pas plus chers qu'au supermarché ! Cela est tout à fait possible puisqu'il n'y aura plus d'intermédiaires", explique-t-elle.

imprime écran Facebook France Bleu Limousin - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu Limousin -

Certains parmi vous pointent du doigt la responsabilité des consommateurs. Et "si nous, consommateurs, nous achetions leurs produits et les imposions, ce serait la base, non ?" fait remarquer Dominique Bouchet (France Bleu La Rochelle). Dominique Lin (France Bleu Vaucluse) appelle même à "une prise de conscience des acheteurs, vous et moi, en achetant des fruits et légumes de saison locaux" pour "éviter ce qui vient de loin".

imprime écran Facebook France Bleu La Rochelle - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu La Rochelle -
imprime écran Facebook France Bleu Vaucluse - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu Vaucluse -

A LIRE AUSSI

Circuits courts : consommez local avec notre carte des producteurs près de chez vous

Si les consommateurs sont responsables de ce qu'ils achètent, l'Etat doit en effet montrer l'exemple, estiment certains. "Que les collectivités territoriales commencent à acheter des produits français dans les cantines scolaires et autres restaurants des services publics au lieu d'acheter des tomates espagnoles en hiver", demande Jimmy Porrini (France Bleu Nord).

C'EST EN COURS. En janvier 2016, la proposition de loi de la députée EELV Brigitte Allain sur "le manger local" était adoptée à l'unanimité. Elle prévoit "l'introduction dans la restauration collective publique de 40% de produits issus de l'alimentation durable, locaux et de saison dès 2020".

imprime écran Facebook France Bleu Nord - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu Nord -

Internet est un outil idéal pour avancer dans ce sens, rappelle Olivier Camozzi (France Bleu Sud Lorraine), pour qui il faut "organiser un système de vente directe sur internet avec une appli pour trouver les produits meilleurs et moins cher".

imprime écran Facebook France Bleu Sud Lorraine - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu Sud Lorraine -

Limiter les importations. Pour certains, pour favoriser les circuits courts, encore faut-il une volonté politique pour "limiter les importations". Une solution est de "permettre à chaque pays de l'UE de consommer sa propre production avant de recourir à l'importation", explique Gilbert Muller (France Bleu Alsace).

imprime écran Facebook France Bleu Alsace - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu Alsace -

"Interdire l'importation de produits que nous sommes en capacité de produire" est même "la 1re chose à faire" pour Sandrine-Patrick Brebis-Segonzac (France Bleu Périgord). "Sauf que la France étant un produit exportateur, les autres pays fermeront leurs frontières et cela causera un effondrement de l'agriculture française...", tempère Pierre Dupeyrat.

imprime écran Facebook France Bleu Périgord - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu Périgord -

"Les fermes ne doivent pas être des usines"

Dans le même esprit, vous êtes nombreux à vous élever contre l'élevage intensif. Pour beaucoup, ça n'est pas la solution pour résoudre les problèmes de l'agriculture. "Redonner des petits lopins de terre plus faciles a gérer. Des petits paysans plutôt que des industriels. Moins de machines qui coûtent très chères (...). C'est mon idée", nous dit Sylvie Bizien (France Bleu Nord). "Je ne suis pas sûre que de parquer les vaches dans des fermes "1000" vaches soit une solution", rebondit Mady Renouf (France Bleu Cotentin). "La robotisation sera partout, plus besoin des hommes !"

imprime écran Facebook France Bleu Nord - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu Nord -
imprime écran Facebook France Bleu Cotentin - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu Cotentin -

Au contraire, sur la page de France Bleu Pays d’Auvergne, Bernard Voldoire estime que la mutation du secteur agricole n’est pas encore terminée et pour lui la taille des exploitations actuelles n’est pas adaptée aux enjeux à venir. Il imagine d’un côté des immenses fermes comme celle des Mille vaches et de l’autre, "de petites unités plus ou moins bio pratiquant la vente de proximité".

imprime écran Facebook France Bleu Pays d'Auvergne - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu Pays d'Auvergne -

Moins d'intermédiaires : transformer les produits sur place

Pour certains, les agriculteurs doivent se diversifier, "transformer les produits sur place" pour limiter les intermédiaires et augmenter leurs marges.

C'est le cas de Christelle Delattre Geslin (France Bleu Mayenne) : "Pour les produits bruts, qu'ils les transforment eux-même, font leur propre packaging et les vendent eux-mêmes, plus d'intermédiaire, les bénéfices vont dans leurs poches et non dans celle des intermédiaires".

imprime écran Facebook France Bleu Mayenne - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu Mayenne -
imprime écran Facebook France Bleu - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu -

Encadrer le prix des matières premières

C'est ce que préconisent d'autres internautes, comme Eric Perso (France Bleu Vaucluse) : "Il n'est pas normal qu'un produit qui coûte au minimum 10€ à produire se négocie en dessous, que les centrales d'achats des grandes surfaces spéculent à la baisse ces prix minimum et tuent à petits feux les producteurs".

"Il est grand temps que le gouvernement songe à garantir un prix plancher en dessous duquel les produits français ne devront pas descendre", acquiesce Christine Comtat-Thomasset (France Bleu Vaucluse). Ces prix devront être établis en fonction du coût de revient de la production locale afin de garantir à la fois le maintien de nos agriculteurs et la qualité des produits proposés sur le marché".

imprime écran Facebook France Bleu Roussillon - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu Roussillon -
imprime écran Facebook France Bleu Vaucluse - Aucun(e)
imprime écran Facebook France Bleu Vaucluse -

Ce que proposent les principaux candidats à la présidentielle pour l’agriculture

Le programme de François Fillon pour l’agriculture passe avant tout par des allègements de charges pour les exploitations (comme pour toutes les entreprises). Le candidat LR veut aussi favoriser le développement des circuits-courts, le regroupement des agriculteurs et propose un "compte épargne aléas climatiques et économiques" à débloquer en cas de perte d’exploitation.

Des baisses de charges pour les exploitants aussi dans le programme de Marine Le Pen, qui veut appliquer un principe de "patriotisme économique" pour les produits agricoles français. La candidate du Front national propose également de "franciser" les subventions versées aujourd’hui aux agriculteurs dans le cadre de la PAC (Politique agricole commune).

Au cœur des mesures d’Emmanuel Macron en faveur de l’agriculture, on trouve un programme "d’investissement d’avenir" de 5 milliards d’euros pour moderniser les exploitations. Le candidat d’En marche ! s’engage également à des allègements de charges et à favoriser les circuits courts et la conversion au bio. Il propose aussi un "Grenelle de l’alimentation".

Le candidat socialiste Benoît Hamon entend soutenir les circuits courts et l’agro-écologie avec notamment un programme d’investissement de 5 milliards d’euros, il veut interdire les pesticides dangereux et les perturbateurs endocriniens, et lancer des négociations européennes pour une PAC plus "verte".

Jean-Luc Mélenchon lui, souhaite une conversion progressive à une agriculture écologique et paysanne, ainsi que le développement des circuits courts. Il prône la fin des projets de "fermes usines", l’interdiction des pesticides, et propose une loi de planification écologique de l’agriculture sur 10 ans.

Box populi : France Bleu vous donne la parole

Pendant toute la campagne présidentielle, France Bleu se mobilise et lance l'opération "Box populi". Chaque semaine, nous invitons nos auditeurs et internautes à faire des propositions sur des thématiques liées à l'élection présidentielle (23 avril - 7 mai). En fin de semaine, vos meilleures propositions, vos idées les plus riches et/ou originales font l'objet d'un article sur francebleu.fr.

(rechargez la page si le post ne s'affiche pas)

A LIRE AUSSI

Les propositions des internautes de France Bleu pour apaiser les tensions dans les quartiers

Comment rénover la vie politique ?