Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielles - 1er tour : les analyses des résultats dans les Alpes-Maritimes

-
Par , , France Bleu Azur
Alpes-Maritimes, France

De nombreux invités ce matin pour analyser et décortiquer les résultats de ce premier tour des élections présidentielles.

Les invités de la "matinale" spéciale politique sur France Bleu Azur
Les invités de la "matinale" spéciale politique sur France Bleu Azur © Radio France - Laure Debeaulieu

Les responsables et élus des partis sont dans le studio de France Bleu Azur ce matin pour revenir sur les résultats du premier tour de l’élection présidentielle. Dans nos studios également ce matin, Christine Pina, politologue, maître de conférence à l'Université de Nie Sophia-Antipolis.

Dans les Alpes-Maritimes, Marine Le Pen est en tête (27.75%), elle devance d'une très courte tête François Fillon pour les Républicains (27.39%). Emmanuel Macron n'arrive que troisième dans le département

"Il me fait beaucoup de peine aujourd'hui" - Christian Estrosi sur Eric Ciotti

Le président du conseil départemental Eric Ciotti n'a pas encore pris position pour le second tour de cette élection. Christian Estrosi a réagi : "Aujourdhui ne pas prendre des positions contre Marine Le Pen et même préférer prendre des positions contre Emmanuel Macron, c'est aller contre toutes les valeurs républicaines, ça me fait beaucoup de peine."

Christian Estrosi

"Je ne voterai jamais pour un candidat qui prône la sortie de l'Europe "

Pour Jean Léonetti, LR, député-maire d'Antibes , "C'est un grave échec pour Les Républicains et on glisse la poussière sous le tapis si on dit que c'est seulement la faute à François Fillon et des affaires." "Nous n'avons pas su expliquer notre projet", poursuit Jean Léonetti qui veut laisser la main aux plus jeunes du parti comme François Baroin.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Jean Leonetti

Nous avons également reçu Olivier Bettati, soutien du Front National, en tête dans les Alpes-Maritimes et en région PACA.

"Recommencer à zéro"

Olivier Bettati croit en les chances de Marine Le Pen pour le second tour : "La réalité du premier tour c'est qu'on a 4 grandes forces autour de 20 %. On est dans un bouleversement total de ce que l'on a connu. Les choses aujourd'hui recommencent à 0. Il faut refaire campagne."

Olivier Betatti du Front National

Nous avons également reçu Richard Perrin, le référent du mouvement "En Marche !" dans les Alpes-Maritimes. Le mouvement d'Emmanuel Macron se classe troisième dans les Alpes-Maritimes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Richard Perrin nous explique pourquoi il pense que son mouvement peut gagner cette élection : "Nous voulons renouveler le personnel politique. Notre méthode est claire avec 50 % d'investis de la société civile, 50 % de femmes et puis nous sommes le seul mouvement en France à demander un casier vierge".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess