Politique

Primaire de la Belle Alliance Populaire : les réactions en Isère

Par Alexandre Berthaud, France Bleu Isère dimanche 22 janvier 2017 à 23:30

Benoît Hamon arrive en tête après ce premier tour, en France et en Isère.
Benoît Hamon arrive en tête après ce premier tour, en France et en Isère. © Maxppp - Christophe Morin

Benoît Hamon et Manuel Valls sont qualifiés pour le second tour de la primaire de la gauche. Arnaud Montebourg est troisième, les autres loin derrière. En Isère, les résultats suivent la tendance nationale. Les réactions principales en Isère.

Geneviève Fioraso, députée PS de l'Isère, soutien de Manuel Valls

"C'est plus difficile d'avoir un discours réaliste (comme celui de Manuel Valls, ndlr), je sais bien qu'on aime porter les mauvaises nouvelles, mais les résultats de la politique gouvernementale commencent à se faire sentir. Le chômage structurel baisse, on a réembauché des enseignants, mais tout ça met du temps à se faire sentir, forcément, les politiciens ne sont pas des magiciens. Je soutiens avec raison et avec coeur Manuel Valls, maire dans une commune pas facile, le seul à avoir une expérience gouvernementale. Face à Trump, Poutine, Thérésa May, il faut quelqu'un de fort et de réaliste."

"Entre une gauche réaliste qui est efficace et une autre qui fait des annonces mirobolantes et qui les oublie une fois arrivée au pouvoir, mon choix est vite fait"

Christophe Ferrari, président de la Métropole Grenobloise, soutien d'Arnaud Montebourg

"Oui il y a une déception, je soutenais Arnaud Montebourg. Néanmoins ce résultat montre que le peuple de gauche veut retrouver sa gauche, en donnant un socle à Benoît Hamon et Arnaud Montebourg pour pouvoir rassembler au second tour. C'est ce que je vais suivre, je voterai Hamon au second tour."

Hugo David, animateur fédéral des MJS, soutien de Benoît Hamon

"Benoît Hamon est le candidat qui porte le plus les propositions des Jeunes Socialistes, comme le revenu universel d'existence, le récépissé de contrôle d'identité. Nous sommes contents de ce résultat, c'est le plus conforme à nos valeurs."

"On ne peut que saluer le fait que chez Benoît Hamon il y ait plus de propositions des jeunes socialistes que dans les propositions de Manuel Valls"

Michel Savin, sénateur-maire de Domène, chef de file "sport" de la campagne de François Fillon

"C'est une participation en demi-teinte, l'électorat de gauche ne s'est pas autant mobilisé qu'il y a cinq ans, il est déçu et condamne le bilan de François Hollande. Moi ce qui m'a surpris c'est que le peuple de gauche choisisse de mettre en tête le projet de Benoît Hamon, qui prône un revenu universel sans savoir comment il va le financer, qui porte l'ouverture des frontières, la dépénalisation du cannabis, c'est un peu irresponsable."

Olivier Véran, conseiller régional

"Ma première pensée va vers celles et ceux qui ont rendu possible la bonne tenue du scrutin. Le niveau de la mobilisation et la nature des résultats attestent que beaucoup de Français de sensibilité sociale-démocrate ne se sont pas déplacés. Sans doute ont-ils pour partie déjà trouvé hors de la primaire le candidat qu'ils souhaitent soutenir à l'occasion de l'élection présidentielle. Je renouvelle mon souhait que les progressistes et humanistes se présentent unis en mai prochain face à une droite très conservatrice et à l'extrême droite. Le second tour dimanche pourrait de ce point de vue être déterminant."

  - Visactu
© Visactu -