Politique

Primaire de la droite et du centre : 114 bureaux de vote dans la Loire

Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 30 septembre 2016 à 15:02

La primaire de la droite et du centre est prévue les 20 et 27 novembre.
La primaire de la droite et du centre est prévue les 20 et 27 novembre. © Maxppp -

10 228 bureaux de vote doivent être installés dans toute la France pour la primaire de la droite et du centre des 20 et 27 novembre prochains. Il s'agit de désigner le candidat de la droite pour la présidentielle de 2017. 114 bureaux sont prévus pour la Loire. 40 en Haute-Loire.

Les bureaux de vote seront installés dans des mairies, des salles des fêtes, des amicales laïques ou des locaux municipaux. 114 bureaux en tout, répartis sur 80 sites (parce qu'il peut y avoir plusieurs bureaux dans la même salle) installés dans 60 communes. Cela a été décidé en fonction de la densité de population des circonscriptions législatives.

Le scrutin est organisé les 20 et 27 novembre. Les bureaux seront ouverts de 8h à 19h. Pour voter il suffit de présenter une pièce d'identité, de verser une participation de 2€ et de signer la Charte de l'alternance : un texte sur lequel on peut lire "Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m'engage pour l'alternance afin de réussir le redressement de la France ". Les présidents de bureaux, accompagnés d'assesseur, doivent veiller à la bonne tenue du scrutin. Et envoyer les résultats, l'argent récoltés et les chartes signés à Paris à la Haute-Autorité de la primaire.

Sept candidats briguent l'investiture pour la Présidentielle : Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Fillon, Alain Juppé, Jean-François Copé, Bruno Le Maire et Jean-Frédéric Poisson. Les 114 bureaux de la Loire sont en capacité d'accueillir plus de 508 000 électeurs. Mais difficile d'évaluer le niveau participation. En revanche, Jean-Pierre Taite, le président de la fédération Les Républicains de la Loire, ne pense pas que des électeurs de gauche se déplaceront massivement pour cette primaire. "Je pense que ce sera au niveau de l'anecdote (...) Si les gens ont la malhonnêteté de venir tricher... ils se compteront sur les doigts de la main. Je ne crois pas trop à ces inventions là. Ça ne s'est pas fait pour la primaire de la gauche. Je ne vois pas pourquoi ça se ferait pour la primaire de la droite. Je pense que les gens sont plutôt honnètes. Ils ont à signer une charte. Alors si les gens signent n'importe quoi... (...) Je suis assez confiant sur le fait que cela restera très marginal".