Politique

Primaire de la droite et du centre : avant le premier débat, certains élus mosellans ont fait leur choix

Par Lucas Valdenaire et Thomas Jeangeorge, France Bleu Lorraine Nord vendredi 23 septembre 2016 à 11:43 Mis à jour le mercredi 12 octobre 2016 à 13:34

Illustration urnes
Illustration urnes © Radio France

La premier débat pour la primaire de la droite et du centre est programmée ce jeudi 13 octobre. Sept candidats sont en lice. Et les élus Mosellans ont déjà leur préférence. France Bleu Lorraine fait le point.

A plus d'un mois du premier tour, Le premier débat de la droite et du centre se tiendra ce jeudi 13 octobre et il sera notamment diffusé sur TF1. Il devrait durer plus de deux heures.

Tout le monde peut voter

A cette primaire, tout le monde peut voter : que vous soyez adhérent ou non, sympathisant ou non. Il suffit d'être inscrit sur les listes électorales, payer 2 euros le jour J et signer un engagement sur l'honneur comme quoi vous partagez "les valeurs républicaines de la droite et du centre."

Les sept candidats à la primaire ont été désignés cette semaine. Les qualifiés sont donc : Nicolas Sarkozy, François Fillon, Nathalie Kosciusko-Morizet (la seule femme), Alain Juppé, Jean-François Copé, Bruno Le Maire et Jean-Frédéric Poisson pour le compte du Parti chrétien-démocrate. Hervé Mariton, quant à lui, a été écarté faute de parrainages suffisants.

Silence et parrainages

En Moselle, plusieurs élus ont déjà donné leur préférence :

-Le député UDI et président du Conseil départemental de Moselle, Patrick Weiten soutient Alain Juppé. Il figure parmi les 600 élus UDI signataires d'une tribune dans le quotidien Le Monde appelant à voter en faveur du maire de Bordeaux. Le 1er Vice-président du Conseil régional du Grand Est et Président de Metz Métropole, Jean-Luc Bohl a lui aussi signé cette tribune.

-Le sénateur Les Républicains François Grosdidier avait apporté son parrainage à Alain Juppé.

-Le député de la 2ème circonscription Denis Jacquat a choisi Jean-François Copé.

-Le député-maire de Sarreguemines Céleste Lett et celui de Sarrebourg Alain Marty soutiennent François Fillon.

-La députée de la 3ème circonscription Marie-Jo Zimmermann ne s'est pas prononcée, tout comme le maire de Thionville, Pierre Cuny.

Le Modem derrière Juppé

De son côté, Nathalie Griesbeck, député européenne Modem du Grand-Est n'est pas directement concernée par cette primaire. Mais elle a pris sa décision : elle va suivre les consignes de son chef de file François Bayrou en votant pour Alain Juppé. Le Maire de Nancy, Laurent Hénart en fera autant.

"Sans être du parti Les Républicains, j'irai voter pour Alain Juppé" - Nathalie Griesbeck (députée européenne, Modem)

En tout, pour cette primaire, plus de 10 000 bureaux de vote seront ouverts de 8h à 19h. Pour connaître votre bureau de vote, il faudra attendre le 30 septembre : la liste n'a pas encore été établie. Pour les Français résidents à l'étranger, le vote se fait sur Internet. Mais pour tous les autres, il faudra se déplacer en personne : aucune procuration n'est autorisée.

Avant la présidentielle, deux autres primaires sont prévues: celle des écologistes dès le 19 octobre et celle de la gauche à partir du 22 janvier 2017.

Partager sur :