Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Primaire de la droite : François Fillon l'emporte largement devant Alain Juppé

dimanche 27 novembre 2016 à 20:23 - Mis à jour le dimanche 27 novembre 2016 à 22:57 Par Marina Cabiten, France Bleu Gironde et France Bleu

François Fillon arrive largement en tête du second tour de la primaire de la droite selon les résultats partiels annoncés dimanche soir : 66,5% des voix, contre 33,5% pour Alain Juppé.

François Fillon le soir de sa victoire à la primaire de la droite
François Fillon le soir de sa victoire à la primaire de la droite © AFP - Eric FEFERBERG

François Fillon était dimanche nettement en tête de la primaire de la droite et du centre, avec 66,5% des voix contre 33,5% à Alain Juppé, selon des résultats provisoires du second tour, communiqués à 1h20, et portant sur 10.008 bureaux de vote (pour un total de 10.229).

Le rassemblement avant tout

Alain Juppé, donné favori par les sondages pendant de nombreux mois et encore récemment, n'a pas mis longtemps à réagir. "Je félicite François Fillon pour sa large victoire", a déclaré le perdant. Visiblement ému, il a donné son soutien à François Fillon pour 2017 et ajouté qu'il allait désormais se "consacrer" à sa tâche de maire de Bordeaux. Il n'y a d'ailleurs qu'en Gironde et en Corrèze qu'il est arrivé en tête du scrutin.

Continuez sur le chemin que nous avons tracé dans cette campagne, plein de dignité et d'enthousiasme. Continuez à porter l'idée d'une France apaisée et rassurée - Alain Juppé à tous ceux qui l'ont soutenu

À LIRE AUSSI | Alain Juppé : "J'ai donné 40 ans de ma vie au service de la France"

De son côté, François Fillon a adressé un message "d'amitié et de respect" à son concurrent. "Progressivement, j'ai senti cette vague qui a brisé tous les scénarios écrits d'avance. Ma démarche a été comprise. La France ne supporte pas son décrochage, veut la vérité, et attend des actes. Ce quinquennat qui s'achève a été pathétique. Il va falloir y mettre un terme et repartir de l'avant comme nous ne l'avons jamais fait depuis 30 ans."

Comme Alain Juppé, François Fillon a axé son discours sur le nécessaire rassemblement en vue de l'échéance de mai 2017.

Ce qui nous unit est tellement plus grand que ce qui nous sépare. C'est pourquoi ce soir, je tends la main à tous ceux qui veulent reconstruire notre pays - François Fillon

Les deux hommes se sont, après leurs discours, retrouvés quelques instants dans les locaux de la Haute Autorité de cette primaire, pour échanger quelques mots et surtout une poignée de main symbolique, bien que très froide.

Vu la forte participation, cette première primaire dans l'histoire de la droite française, a aussi constitué un "formidable succès populaire", a déclaré peu avant Thierry Solère, le président de la commission d'organisation. Les deux hommes ont été salués par plusieurs candidats éliminés comme Bruno Le Maire, Jean-François Copé ou Jean-Frédéric Poisson.

Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains et éliminé au premier tour, a également appelé au rassemblement.

Au Front national, le vice-président Florian Philippot estime que François Fillon incarne le 19e siècle :

Les regards se tournent à gauche

Alors qu'à gauche la journée de dimanche a été marquée par la possibilité d'une candidature de Manuel Valls à la primaire, et que François Hollande ne s'est toujours pas déclaré candidat, d'autres aspirants de gauche à la présidentielle ont réagi :

Emmanuel Macron a sobrement salué les deux hommes : ""Je veux féliciter François Fillon, car c'est une victoire nette, solide. Et avoir une pensée pour Alain Juppé, qui est un homme respectable."

Au centre, François Bayrou le président du MoDem et soutien de longue date d'Alain Juppé a émis dimanche soir des doutes sur le projet de François Fillon, jugeant qu'il "pose en réalité de nombreuses questions aux citoyens et à notre société". Rama Yade a profité de l'occasion pour tacler les politiques de son camp ayant joué le jeu de cette primaire "de la droite et du centre", selon elle un fiasco pour son camp politique.

  - Visactu
© Visactu
  - Visactu
© Visactu -