Politique

Primaire de la droite : sept candidatures validées, Hervé Mariton disqualifié

Par Raphaël Godet, France Bleu mercredi 21 septembre 2016 à 13:24 Mis à jour le mercredi 21 septembre 2016 à 15:42

Siège du parti Les Républicains, rue de Vaugirard, à Paris.
Siège du parti Les Républicains, rue de Vaugirard, à Paris. © AFP - CITIZENSIDE / YANN KORBI / CITIZENSIDE

La Haute Autorité pour la primaire de la droite a validé sept candidatures ce mercredi midi. Celle d'Hervé Mariton a été écartée. Il y a une seule femme, Nathalie Kosciusko-Morizet. C'est parti pour deux mois de campagne officielle. Le scrutin a lieu les 20 et 27 novembre.

Ils seront donc sept. Après vérification des parrainages déposés, la Haute Autorité de la primaire de la droite a dévoilé, ce mercredi midi, la liste des candidats officiellement qualifiés pour la primaire de la droite des 20 et 27 novembre.

Candidats qualifiés

  • Jean-François Copé (Les Républicains)
  • François Fillon (Les Républicains)
  • Alain Juppé (Les Républicains)
  • Nathalie Kosciusko-Morizet (Les Républicains)
  • Bruno Le Maire (Les Républicains)
  • Jean-Frédéric Poisson (Président du Parti chrétien-démocrate) *
  • Nicolas Sarkozy (Les Républicains)

Candidat écarté

  • Hervé Mariton (Les Républicains) : la candidature du député de la Drôme a été invalidée "après vérification exhaustive", indique la haute Autorité. Ce sont les parrainages d'adhérents qui lui ont fait défaut.

Six hommes, une femme

Nathalie Kosciusko-Morizet est donc la seule femme de la compétition. Elle avait réuni tous ses parrainages (250 élus dont 20 parlementaires et 2.500 adhérents) in extremis, quelques heures avant la clôture des inscriptions le 9 septembre.

Place à la campagne 

C'est parti pour deux mois de campagne officielle. Les candidats sont soumis à un plafond de dépenses de 1,5 million d'euros pour cette campagne. La primaire est un exercice inédit à droite. A partir de ce jeudi, seront ouvertes les préinscriptions pour les Français de l'étranger (vote électronique) et les jeunes de moins de 18 ans.

>> À LIRE AUSSI : le mode d'emploi complet de la primaire

* Jean-Frédéric Poisson était qualifié d’office en tant que représentant d’un parti associé à la primaire.

  - Aucun(e)

Partager sur :