Politique

Primaire de la gauche : Benoit Hamon et Manuel Valls en tête aussi dans la Somme

Par Hugo Brisset, France Bleu Picardie lundi 23 janvier 2017 à 3:03

Benoit Hamon arrive en tête dans la Somme au premier tour de la primaire de la gauche.
Benoit Hamon arrive en tête dans la Somme au premier tour de la primaire de la gauche. © Maxppp - JEREMY LEMPIN

Comme au niveau national, la Somme a placé Benoit Hamon en tête et Manuel Valls second, lors du premier tour de la primaire de la gauche. Plus de 7000 personnes ont voté dans le département. Le second tour aura lieu dimanche prochain.

Dans la Somme, le premier tour a donné en tête Benoit Hamon (35,7%), devant Manuel Valls (31,1%). Suivent Arnaud Montebourg (17,6%), Vincent Peillon (10,5%), François de Rugy (3,2%), Sylvia Pinel (1,3) et Jean-Luc Bennahmias (0,7%). Dans le département, 7766 personnes ont voté, c'est moins de la moitié des 16 300 électeurs qui avaient fait le déplacement lors de la primaire socialiste de 2011. "On peut le comprendre parce que, pour beaucoup, la gauche est fracturée, divisée, elle ne peut pas gagner", analyse Philippe Casier, 1er secrétaire de la Fédération de la Somme du Parti Socialiste et soutien de Benoit Hamon, qui s'attend à voir plus de votants pour le second tour.

Philippe Casier, premier secrétaire fédéral du Parti socialiste de la Somme

Benoit Hamon loin devant à Amiens

À Amiens, Benoit Hamon devance largement Manuel Valls en totalisant 993 votes sur les 2182 exprimés (contre 475 pour l'ex-Premier Ministre). "Au fur et à mesure que les débats avançaient, il commençait de plus en plus à séduire l'électorat de gauche, par ses mesures comme le revenu universel", analyse William, étudiant à Amiens, qui a suivi le dépouillement. Le second tour aura lieu dimanche prochain. "C'est beaucoup plus simple, il y a Manuel Valls qui représente ce qui vient de se passer depuis cinq ans et Benoit Hamon qui propose un autre chemin pour la gauche", explique Philippe Casier. "Le débat d'entre-deux tours sera décisif. Une bataille programme contre programme", conclue Pascal Demarthe, député socialiste de la 1ère circonscription de la Somme et soutien de Manuel Valls.

Reportage lors du dépouillement à l'espace Dewailly à Amiens