Politique

Primaire de la Gauche en Berry : Hamon et Valls finalistes d'une élection qui a peu mobilisé

Par Carl Dechâtre, France Bleu Berry lundi 23 janvier 2017 à 4:15

Berengère Delhomme, membre de la commission d'organisaiton, et Tony Ben Lahoucine, secrétaire départemental du PS de l'Indre, en pleine collecte des résultats auprès des bureaux de vote de l'Indre
Berengère Delhomme, membre de la commission d'organisaiton, et Tony Ben Lahoucine, secrétaire départemental du PS de l'Indre, en pleine collecte des résultats auprès des bureaux de vote de l'Indre © Radio France - Carl Dechâtre

Près de 40% d'électeurs en moins dans l'Indre et le Cher par rapport à la primaire de 2011. En Berry, comme ailleurs en France, la primaire de la Belle Alliance Populaire n'a pas fait recette et comme ailleurs en France, les votants ont désigné Benoit Hamon et Manuel Valls pour le second tour.

Le premier tour de la primaire de la gauche a désigné ses 2 finalistes. Benoit Hamon et Manuel Valls se détachent assez confortablement de leurs poursuivants. Mais C'est l'ancien ministre de l'Education Nationale de François Hollande qui prend l'avantage sur l'ancien Premier Ministre en arrivant assez largement en tête avec 36,2% des voix face à Manuel Valls à 31,2%. Arnaud Montebourg complète le podium assez loin derrière avec 17.6% des suffrages.

En Berry on suit les mêmes tendances : dans l'Indre cela donne 34.6% à Benoit Hamon; 32.3% pour Manuel Valls et 21.7% pour Arnaud Montebourg ; dans le Cher 32.5% pour Benoit Hamon; 30% pour Manuel Valls et 26.1% pour Arnaud Montebourg.

Faible participation

Dans les 2 départements le scrutin a été marqué par une participation faible, bien loin des scores établis par la droite fin novembre dernier et même de ceux de la primaire socialiste de 2011. Dans l'Indre, on comptabiliste 4472 votants contre presque 7595, 5 ans et 3 mois auparavant, soit une baisse de 41%. Dans le Cher 5924 votants en janvier 2017 contre 9347 en octobre 2011 c'est 36% de moins.

Des couacs malvenus

Le premier tour a en plus été marqué par quelques couacs dans l'organisation notamment dans l'Indre où des électeurs ont été mal aiguillés vers leurs bureaux de vote. en raison d'un problème de mise à jour du site national lesprimairescitoyennes.fr . En Le consultantn Les électeurs de l'ex-canton de Saint-Benoit-du-Sault se sont vus indiqué la possibilité de voter dans l'ancien chef-lieu de Saint-Benoit, en fait le bureau se trouvait à Eguzon, à une vingtaine de kilomètres de là. Même chose pour les habitants du secteur de Bélâbre qui devraient aller au Blanc ce que n'indiquait pas le site. Les problèmes signalés ont été corrigés assure Tony Ben Lahoucine, le secrétaire départementale du Parti très en colère après ces fausses notes qui ont vraisemblablement coûté quelques dizièmes de points de participations lors de cette primaire.

Dans le Cher pas de bugs de ce genre répertoriés. A Bourges cependant, certains habitants du quartier de l'hopital ont cherché en vain leur bureau de vote à l'école Maryse Bastié. Le PS a indiqué qu'un bureau de vote était pourtant bien ouvert mais que les habitants avaient peut-être confondu l'école élémentaire et l'école maternelle.

Hasard malheureux ?

A noter enfin à Châteauroux, des militants et responsables socialistes ont déploré le fait que la galette des rois du Front National se déroule juste en face d'un des bureaux de vote de la primaire socialiste. Certains responsables du Parti s'interrogent sur l'opportunité de ce choix de salle assez hasardeux d'autant que, selon eux, ni la préfecture, ni la police n'avaient été mis au courant. Il n'y a cependant eu aucun incident.

Le 2e tour se tiendra le dimanche 29 janvier prochain. Un débat opposera mercredi 25 janvier, les 2 finalistes Manuel Valls et Benoit Hamon.