Politique

Primaire de la gauche en Dordogne : Benoit Hamon devance largement Manuel Valls

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord dimanche 29 janvier 2017 à 21:07 Mis à jour le dimanche 29 janvier 2017 à 21:13

Les élus du parti socialiste et du PRG attendent les résultats définitifs
Les élus du parti socialiste et du PRG attendent les résultats définitifs © Radio France - Antoine Balandra

Les Périgourdins ont largement voté pour Benoît Hamon qui remporte 57.63% des voix contre 42,37% pour Manuel Valls, selon les résultats définitifs mais non validés par Paris. L'ancien ministre de l'Education suit la tendance nationale en Dordogne, où il était déjà en tête au premier tour

Benoit Hamon grand vainqueur de la primaire de la gauche en Dordogne. Avec 57.63% des suffrages exprimés, l'ancien ministre de l'Education devance de loin Manuel Valls, qui récolte 42.37% des voix. Les Périgourdins se sont majoritairement tournés vers Benoit Hamon et suivent la tendance nationale. Pas de surprise donc en Dordogne où Benoit Hamon était déjà sorti gagnant du premier tour.

►► LIRE AUSSI : Primaire de la gauche : en Dordogne, Benoît Hamon devance de peu Manuel Valls

En tout, plus de 14 633 personnes se sont déplacées dans les urnes ce dimanche en Périgord. C'est plus de 2000 de plus qu'au premier tour et c'est 4.65% du corps électoral. Il n'y a que trois bureaux sur les 66 en Dordogne, où l'ex premier ministre est arrivé en tête, à Domme, à Razac et à Bergerac 3. C'est à Razac sur l'Isle que Manuel Valls fait son meilleur score avec 52% des voix. Dans tous les autres, Benoît Hamon rafle à chaque fois la victoire. A Périgueux par exemple, Benoît Hamon s'impose largement avec 60% des suffrages.

C'est par ailleur au bureau de vote de Montignac que Benoît Hamon fait par ailleurs son meilleur score avec 72% des suffrages.

L'heure du rassemblement... ou pas

Les premières paroles d'Olivier Chabreyrou ce dimanche soir ont été pour le "rassemblement". Le patron du PS en Dordogne explique qu'il "est en marche". Oups, non. Petite erreur de langage. Le message ce soir c'est que tout le monde doit être loyal à Hamon. Tous les ténors du PS en Périgord, de Pascal Deguilhem à Colette Langlade en passant par Jean Pierre Roussarie, Michel Moyrand ou Olivier Chabreyrou appellent au rassemblement. "Nous sommes tous derrière Benoît Hamon, sans exception" dit Olivier Chabreyrou.

"J'appelle tous les socialistes à rester dans la famille" dit le premier secrétaire du PS en Dordogne

Face au risque d'éparpillement des voix et notamment au risque que des électeurs socialistes rejoignent Emmanuel Macron, les socialistes périgourdins préviennent :

"Faites attention, n'oubliez pas que l'histoire de la gauche, ce n'est pas un homme providentiel" dit Benjamin Delrieux, candidat aux législatives en Périgord noir et conseiller régional PS qui précise: "vous savez l'équipe qui perd au rugby, elle accepte le sort, et moi je dis gare à ceux qui seraient tentés par la division".

Les électeurs écouteront-ils? Pas sûr, si l'on se réfère aux déclarations de nombreux électeurs du bureau de Chancelade :

Reportage dans un bureau de vote

"Le seul ennemi aujourd'hui, c'est la droite !" - Michel Moyrand, ancien maire PS de Périgueux

►► LIRE AUSSI : Benoît Hamon remporte la primaire de la gauche et représentera le PS à la présidentielle

  - Visactu
© Visactu -