Politique

Primaire de la gauche : imbroglio autour des résultats et des chiffres de participation

Par Thibaut Lehut, France Bleu lundi 23 janvier 2017 à 18:44 Mis à jour le lundi 23 janvier 2017 à 21:47

Benoît Hamon et Manuel Valls resteront qualifiés pour le second tour, quoi qu'il arrive.
Benoît Hamon et Manuel Valls resteront qualifiés pour le second tour, quoi qu'il arrive. © Maxppp -

Des dépouillements qui se poursuivent mais des résultats qui restent figés : les organisateurs de la primaire de gauche ont du mal à expliquer, ce lundi, l'évolution des chiffres mis en ligne sur le ligne internet dédié à l'élection. Explications.

Alors que les deux finalistes ont entamé leur campagne d'entre-deux tours ce lundi, la Haute autorité de la primaire socialiste élargie est confrontée à un début de polémique relative aux résultats affichés en ce lendemain de premier tour. Comment le dépouillement a-t-il pu se poursuivre dans la nuit sans aucune incidence sur la répartition des résultats entre les différents candidats ?

Des résultats figés, malgré les dépouillements

Dimanche soir, le site lesprimairescitoyennes.fr met en ligne une version actualisée des résultats à 0h45. Cette dernière dénombre un total d'un peu plus de 1,2 million de voix, avec les résultats que l'on connaît et qui font de Benoît Hamon et Manuel Valls les deux qualifiés pour le second tour. Ce lundi, le site est mis à jour vers 10h, et la participation grimpe à 1,6 million de votants. Problème : alors que plus de 350.000 bulletins ont donc été dépouillés depuis la veille, le score recueilli par chacun des candidats ne varie pas d'un iota, à la décimale près. Un phénomène hautement improbable, statistiquement parlant.

Primaire de la gauche : les  derniers résultats, validés lundi soir. - Visactu
Primaire de la gauche : les derniers résultats, validés lundi soir. © Visactu -

L'hypothèse d'un gonflement artificiel de la participation est évoquée, alors que la droite est parvenue à mobiliser plus de 4 millions d'électeurs pour sa propre primaire. La question est posée au président de la Haute autorité. "Il n'y a pas de participation gonflée", répond Thomas Clay à la mi-journée. "Jamais la Haute autorité ne l'aurait accepté, jamais le Comité national d'organisation des primaires ne l'aurait proposé, et jamais le prestataire de service ne l'aurait mis en place".

Un "bug" provoqué par la "pression"

Du côté du président du Comité national d'organisation, Christophe Borgel, les explications sont toutefois un peu plus nuancées. Il concède un "bug". "C'est un peu de ma faute", reconnaît-il auprès de Libération, "il y avait beaucoup de pression autour du niveau de participation, j'ai demandé à ce que les résultats soient actualisés au plus vite. Et effectivement, on a appliqué au nouveau total de votants les pourcentages de la veille". Traduction : les résultats affichés sur le site de la primaire depuis lundi matin ne correspondent pas aux chiffres issus du dépouillement des 350.000 bulletins de ce lundi.

Les résultats de ce matin ne sont qu'une projection de chiffres évalués, c'est inacceptable" - François de Rugy

En fin de journée, ces résultats n'avaient toujours pas été mis à jour. Aucun des candidats n'avait souhaité faire de commentaires, excepté François de Rugy. "Il est grand temps que la Haute autorité de la primaire et les organisateurs s'expriment", a estimé le président du Parti écologiste et député de Loire-Atlantique auprès de journalistes aux abords de l'Assemblée nationale. "Nous venons d'apprendre que des résultats publiés ce matin n'étaient qu'une projection de chiffres évalués, c'est inacceptable".

Tous les chiffres "disponibles dans les 24 heures"

Dans la soirée de lundi, la Haute Autorité des primaires citoyennes a publié un communiqué à propos de cet imbroglio, sur le site officiel de la primaire de la gauche. Elle expliquait que plusieurs niveaux de résultats avaient été donnés à chaque vague depuis dimanche soir, pour seulement deux données, la participation et le suffrage par candidat. "La communication intermédiaire, notamment les chiffres de participation donnés à 0h45 sur le site [...] et les chiffres de participation et résultats donnés [lundi] matin à 10h ont généré une incompréhension en ce que la participation était bien mise à jour, alors que les pourcentages des scores par candidat ne l’étaient pas", précise la Haute Autorité dans ce communiqué. Elle précise que lundi soir, les résultats restaient à valider dans "400 bureaux de vote", et promettait la mise en ligne de "'l'intégralité des chiffres par bureau, département, circonscription, dans les 24 heures".

L'incident semble en tout cas avoir écorné quelque peu l'image de cette primaire de gauche. Ce lundi soir, le mot-clé #PrimaireDeLaTriche était l'un des plus utilisés sur Twitter.