Politique

Primaire de la gauche : neuf candidatures "sérieuses", la liste définitive publiée samedi

Par Viviane Le Guen, France Bleu jeudi 15 décembre 2016 à 3:30 Mis à jour le jeudi 15 décembre 2016 à 19:50

La primaire de la gauche aura lieu les 22 et 29 janvier
La primaire de la gauche aura lieu les 22 et 29 janvier © Maxppp - Illustration

Neuf candidatures "sérieuses" à la primaire de la gauche ont été déposées avant l'échéance de ce jeudi soir, annonce la Haute autorité. La liste définitive des candidats sera publiée samedi, après des vérifications concernant notamment les parrainages.

Neuf candidatures "sérieuses" à la primaire organisée par le Parti socialiste ont été déposées avant l'échéance de jeudi soir, a annoncé la Haute autorité des primaires citoyennes. Les candidatures vont désormais être examinées par la Haute autorité, qui doit vérifier notamment, pour les postulants socialistes, s'ils sont à jour de leurs cotisations d'adhérent et d'élu et s'ils ont recueilli les parrainages nécessaires, avant l'annonce samedi de la liste définitive. "On a neuf candidatures sérieuses", a indiqué Thomas Clay, le président de la Haute autorité, tout en précisant qu'il y en avait "beaucoup plus" qui ont été déposées entre le 1er et le 15 décembre, sans forcément être assorties des parrainages nécessaires. La clôture des dépôts de candidatures était fixée à ce jeudi soir.

  - Aucun(e)
-
  - Aucun(e)
-
  • Emmanuel Macron (En marche !)
  • Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), soutenu le Parti communiste
  • Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière)
  • Marie-Noëlle Lienemann (Parti socialiste)
   - Aucun(e)
  • Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne)
  • Bastien Faudot (Mouvement républicain et citoyen)
  • Sébastien Nadot (Mouvement des Progressistes)

Le mode d'emploi

Seuls les partis membres de la Belle Alliance populaire peuvent participer. Recalés par le comité national d'organisation de la primaire (Cnop), Pierre Larrouturou, candidat de Nouvelle Donne, et Bastien Faudot, candidat du Mouvement républicain et citoyen, ont déposé un recours devant la Haute autorité des primaires citoyennes malgré le refus du Parti socialiste.

C'est à la Haute autorité des primaires citoyennes que revient la charge de valider les candidatures. Ceux qui seront retenus devront signer une "charte d'éthique" fixant les règles de conduite durant la campagne, qui implique notamment de s'engager à soutenir le gagnant du scrutin. Chaque candidat recevra 50.000 euros du Parti Socialiste pour financer leur campagne qui débutera officiellement ce samedi 17 décembre, date de la liste définitive des candidats. Le scrutin est prévu les 22 et 29 janvier.

  - Aucun(e)
-