Politique

Primaire à droite : le débat télévisé ne passionne pas les habitants de Saint-Étienne

Par Justine Dincher, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 12 octobre 2016 à 19:02

(Image d'illustration)
(Image d'illustration) © Maxppp - William Joubrel/Wostok Press

A un peu plus d'un mois de la primaire à droite pour l'élection présidentielle, les sept candidats vont "s'affronter", ce soir, lors d'un premier débat télévisé sur TF1. Les Stéphanois croisés dans la rue sont unanimes : ils ne regarderont pas l'émission.

C'est l'heure d'entrer en piste ! Dans un peu plus d'un mois, la primaire à droite pour l'élection présidentielle sera organisée. Le premier tour est prévu le 20 novembre. Les sept candidats en lice pour l'investiture vont "s'affronter" lors d'un premier débat télévisé sur TF1, jeudi 13 octobre. Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson, et Nicolas Sarkozy débattront pendant environ deux heures, sur des sujets économiques et sociales. Trois débats télévisés sont prévus avant le premier tour de la primaire : ce soir sur TF1, le 3 novembre sur BFM et i-Télé, et le 17 novembre sur France télévisions.

Des avis unanimes

Cela n'a pas valeur de sondage, mais tous les Stéphanois croisés dans la rue sont unanimes : ils ne regarderont pas le débat. "La politique m'intéresse, mais je ne regarderait pas. C'est une bataille d'égo. Les candidats n'ont rien à nous proposer qui puisse changer notre vie... nous n'avons plus de rêve !", remarque un retraité. Pour une autre habitante, ce débat, "ce n'est que du blabla". "Nous n'avons plus envie de regarder des personnes qui cumulent les casseroles, nous voulons du concret !", ajoute un autre. "Nous sommes complètement désabusés. En plus, les différences d'opinions entre les candidats de droite ne sont pas flagrantes, nous ne savons plus où nous en sommes", conclut un sexagénaire.

La politique, sujet boudé à la télé ?

Mickaël, jeune étudiant stéphanois, ne regarde jamais les émissions politiques, sauf dimanche dernier. Il s'est passionné devant "Une ambition intime", présentée par Karine LeMarchand sur M6. Dans cette émission, les dirigeants politiques sont invités à se confier sur leur vie privée : "cela permet de les humaniser un peu, j'ai bien aimé. Cela traite de la politique autrement !".

Ce jeune est bien le seul à penser cela. Les autres passants interrogés n'apprécient pas le concept de l'émission : "c'est du spectacle, c'est désolant de voir cela !", "la vie privée, c'est la vie privée. Ils ne s'intéressent pas de la mienne, il n'y a pas de raison que je m'intéresse à la leur ! ", "cela peut parfois nous aider à comprendre comment ils en sont arrivés là, mais je m'en fous de savoir si untel ou untel aimait bien la soupe quand il était petit", "savoir que Marine Le Pen sait bien cuisiner le far breton aux pruneaux, je m'en cogne ! Moi, je veux du concret !".

Dimanche dernier, pourtant, gros succès d'audience pour cette émission : plus de 3 millions de téléspectateurs ont suivi ce programme sur M6.

Partager sur :