Politique

Primaire à gauche : dernier débat avant le premier tour ce jeudi soir

Par Géraldine Houdayer, France Bleu jeudi 19 janvier 2017 à 8:04

Les sept candidats de la primaire se retrouvent ce jeudi soir pour un ultime débat avant le premier tour.
Les sept candidats de la primaire se retrouvent ce jeudi soir pour un ultime débat avant le premier tour. © AFP - Bertrand Guay

Les sept candidats de la primaire à gauche s'affrontent ce jeudi soir pour un ultime débat avant le premier tour de la primaire, qui se déroule dimanche. Le débat portera sur de nombreux thèmes, comme la sécurité, l'assurance maladie, les finances publiques ou encore le Moyen-Orient.

De la sécurité au Moyen-Orient en passant par l'assurance maladie et les finances publiques, le troisième et dernier débat télévisé d'avant premier tour, jeudi soir, brassera de très nombreux thèmes. Ce sera la dernière occasion, pour les sept candidats de la primaire initiée par le Parti socialiste, de faire la différence dimanche.

Troisième débat en une semaine

Diffusée à partir de 20H55 sur France 2, Europe 1, LCP et TV5 Monde, cette troisième joute en une semaine est cruciale pour attirer les Français à ce scrutin dont les organisateurs misent sur une participation entre "1,8 et 2,8 millions de votants". Interrogés par David Pujadas, Léa Salamé et Fabien Namias, les candidats auront un large spectre de sujets (société, économie, international, politique...) pour marquer clairement leurs différences.

Un rafraîchissement du climat entre candidats

Après un premier débat assez policé, les échanges se sont quelque peu musclés dimanche, Manuel Valls apparaissant parfois isolé, notamment sur l'accueil des réfugiés. Le climat électrique dans cette dernière ligne droite, symbolisé par la gifle reçue par l'ancien Premier ministre en déplacement en Bretagne mardi, se ressentira-t-il ce jeudi soir entre les postulants ? "Dans un débat à sept, les Français n'aiment pas les chicayas, ils veulent comprendre les éléments de programme", répond Mathieu Hanotin, directeur de campagne de Benoît Hamon, assurant que l'ancien ministre préfère se concentrer sur le fond". Benoît Hamon n'a cependant pas échappé au net rafraîchissement du climat entre les candidats, essuyant cette semaine les tirs croisés de Vincent Peillon, Manuel Valls et Arnaud Montebourg sur sa proposition de revenu universel.

Une "carte blanche" d'une minute pour les candidats

Originalité de ce débat, chacun disposera d'une minute de "carte blanche" pour développer une proposition de son choix. Et, question d'équité, chaque candidat pourra s'exprimer en premier sur une des thématiques abordées. Ce sera l'occasion pour les trois outsiders du scrutin -Sylvia Pinel, François de Rugy et Jean-Luc Bennahmias- de faire entendre leurs voix et de grappiller quelques suffrages. Les précédents débats avaient réuni derrière leur téléviseur 3,8 millions de personnes jeudi 12 à 21H00 et 1,7 million dimanche.