Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Primaire PS de Marseille: résultats définitifs et bus validés, selon Jean-Pierre Mignard

-
Par France Bleu Provence

Les résultats du premier tour de la consultation à Marseille sont définitivement enregistrés par la Haute autorité des primaires (HAP). Par la voix de l'un des ses trois responsables, elle valide aussi le transport des électeurs.

Jean-Pierre Mignard, président de la Haute autorité des primaires
Jean-Pierre Mignard, président de la Haute autorité des primaires © Maxppp

A l'issue du premier tour de la primaire PS à Marseille, le dimanche 13 octobre, Marie-Arlette Carlotti, la candidate arrivée en troisième position et donc éliminée, avait vivement réagi à l'organisation assumée par sa rivale Samia Ghali : le convoi de certains électeurs en mini-bus ou en co-voiturage vers les bureaux de vote.

Marie-Arlette Carlotti publiait alors un communiqué en ces termes :

"Personne n’avait vu jusqu’à présent ce système fonctionner avec une telle puissance, avec un tel sentiment d’impunité, à la vue de tous, avec des dizaines de minibus qui sillonnent la ville, avec des échanges d’argent, des intimidations, le tout avec une organisation que je qualifierai de paramilitaire."

Lundi soir, Jean-Pierre Mignard, l'un des trois membres de la Haute autorité des primaires, le gendarme en quelque sorte de l'élection, affirmait sur France Bleu Provence n'avoir reçu aucune plainte ou observation de la ministre, ni d'aucun autre candidat.

Interrogé sur la validité du transport des électeurs, la réponse de Jean-Pierre Mignard , avocat au barreau de Paris depuis 1974, est claire :

"Les décisions des tribunaux ont depuis longtemps admis le transport des personnes devant se rendre dans des bureaux de vote. Il faut distinguer le mode de transport de ce qui peut être une atteinte à leur liberté de choix, lorsqu'elles sont dans l'isoloir : leur consentemement doit rester libre."

Dimanche prochain, les deux candidats restant en lice pour le second tour, Samia Ghali et Patrick Mennucci pourront ils organiser des transports en mini -bus ? La réponse de Jean-Pierre Mignard :

"Si les candidats consultent la jurisprudence, ils liront que les convois ne sont pas une cause d'annulation. "

Jean-Pierre Mignard

Primaire socialiste à Marseille : les résultats
Primaire socialiste à Marseille : les résultats

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess