Politique

Primaire de gauche : Benoît Hamon en tête en Alsace

Par Céline Rousseau et Olivia Cohen, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass lundi 23 janvier 2017 à 6:23

 Benoit Hamon arrive en tête, suivi de Manuel Valls, Arnaud Montebourg est troisième
Benoit Hamon arrive en tête, suivi de Manuel Valls, Arnaud Montebourg est troisième © Maxppp -

Au premier tour de la primaire de gauche, en Alsace, Benoît Hamon arrive en tête dans les deux partements alsaciens avec 24.593 votants et 35,89% des voix dans le Bas-Rhin et 32,83% dans le Haut-Rhin, devant Manuel Valls qui obtient 31,17% dans le Bas-Rhin et 32,21% dans le Haut-Rhin.

Benoît Hamon arrive en tête des primaires de la gauche en Alsace. Dans le Bas-Rhin, avec 35,89% des suffrages, l'ex-ministre frondeur devance Manuel Valls, 31,17%, tout comme dans le Haut-Rhin avec 32,83% pour Benoît Hamon et 32,21% pour Manuel Valls. En tout, on recense 16.235 votants dans le Bas-Rhin, dans le Haut-Rhin, 8.358 personnes sont allées voter dans 53 bureaux, soit avec 24.593 votants.

Dans le Bas-Rhin

  • Benoît Hamon : 35,89%
  • Manuel Valls : 31,17%
  • Arnaud Montebourg : 15,57%
  • Vincent Peillon : 8,56%
  • François De Rugy : 4,94%
  • Sylvia Pinel : 2,35%
  • Jean-Luc Bennahmias : 1,51

A Strasbourg

  • Benoît Hamon : 40%
  • Manuel Valls : 30%
  • Arnaud Montebourg : 13,2%
  • Vincent Peillon : 9%
  • François De Rugy : 4%
  • Sylvia Pinel : 1,17%
  • Jean-Luc Bennahmias : 1,1

Dans le Haut-Rhin

  • Benoît Hamon : 32,83%
  • Manuel Valls : 32,21%
  • Arnaud Montebourg : 17,1%
  • Vincent Peillon : 7,8%
  • François De Rugy : 5,98%
  • Sylvia Pinel : 2,38%
  • Jean-Luc Benhamias : 1,41%

Jean-Baptiste Gernet, adjoint au maire de Strasbourg et soutien de Benoit Hamon, est satisfait :

Ce sont les nouvelles idées proposées par Benoit Hamon qui ont séduit, ça veut qu'une campagne de fond, ça peut payer ! Avec Arnaud Montebourg, ce sont les deux candidats qui proposent des idées neuves et qui sont sensibles à l'idée européenne, une question qui nous tient à coeur à Strasbourg.

A Strasbourg, Benoît Hamon atteint même les 40% avec 6.822 votants, Valls est loin derrière avec 30% des suffrages. Pour Eric Elkouby, député du Bas-Rhin et soutien de Manuel Valls, le combat continue :

C'est une nouvelle campagne qui s'ouvre pour ce second tour, rien n'est impossible, rien n'est écrit. Manuel Valls est un véritable homme d'Etat qui veut réformer la France, il incarne la fonction présidentielle beaucoup plus que Benoit Hamon qui est dans l'utopie.

Roland Ries, le maire de Strasbourg, appelle dans un communiqué les socialistes à soutenir Manuel Valls :

Manuel Valls incarne à présent seul cette gauche réformiste qui correspond le mieux à la ligne politique social-démocrate pour laquelle je me suis toujours battu depuis le début de mon itinéraire politique. J'appelle donc les socialistes Bas-Rhinois et l'ensemble des forces de gauche à se mobiliser derrière la candidature de Manuel Valls pour lui permettre de représenter la gauche lors de la prochaine élection présidentielle.

Arnaud Montebourg est en troisième position avec 15,57% des voix et pour l'euro-député Vincent Peillon, le coup est dur puisqu'il ne comptabilise que 8,56% des voix. Mathieu Cahn, adjoint au maire de Strasbourg et soutien de Vincent Peillon, ne cache pas sa déception.