Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Primaire de la gauche : Valls candidat face à Hollande ?

dimanche 27 novembre 2016 à 12:22 Par Aymeric Robert, France Bleu

Le Premier ministre n'exclut pas de se présenter à la primaire de la gauche contre François Hollande. "Face au désarroi, au doute, à la déception, à l'idée que la gauche n'a aucune chance, je veux casser cette mécanique qui nous conduirait à la défaite", déclare Manuel Valls ce dimanche dans le JDD.

Manuel Valls à l'Assemblée nationale, en novembre 2015.
Manuel Valls à l'Assemblée nationale, en novembre 2015. © Maxppp - Theillet Laurent

Encore un coup de pression sur François Hollande. Après l'annonce de la candidature de Macron à la présidentielle et le soutien des militants communistes apporté samedi à Jean-Luc Mélenchon, deux hommes qui ne participeront pas à la primaire, voici le président de la République bousculé par son propre Premier ministre. Dans les colonnes du Journal du dimanche, Manuel Valls n'exclut pas d'être candidat face à François Hollande à la primaire du PS et expliquant vouloir "casser cette mécanique qui conduirait (la gauche) à la défaite".

Pourrait-il être candidat à la primaire face au chef de l'Etat, comme l'a évoqué samedi le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone ? "Chacun doit mener ses réflexions en responsabilité. Je prendrai ma décision en conscience. Quoi qu'il arrive, le sens de l'État m'animera toujours", répond M. Valls au JDD. Les candidats à la primaire du PS ont jusqu'au 15 décembre pour se déclarer. La primaire se tiendra du 22 au 29 janvier 2017.

La parution du livre de confidences a créé un profond désarroi à gauche"

"J'ai des rapports de respect, d'amitié, et de loyauté avec le Président. Mais la loyauté n'exclut pas la franchise. Force est de constater qu'au cours de ces dernières semaines, le contexte a changé. La parution du livre de confidences ("Un président ne devrait pas dire ça") a créé un profond désarroi à gauche. Comme chef de la majorité, ma responsabilité est donc de tenir compte de ce climat", insiste Manuel Valls. "Il faut se préparer au face-à-face. Je m'y prépare, j'y suis prêt", lance M. Valls, qui avait pourtant longtemps exprimé son opposition personnelle à une telle primaire.

François Hollande doit annoncer sa décision avant le 15 décembre, date limite des dépôt de candidatures pour la primaire. Aucun président de la Ve République n'a renoncé à briguer un deuxième mandat, exception faite de Georges Pompidou, décédé dans l'exercice de ses fonctions en 1974.