Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Primaires à droite et au centre : une vraie dynamique, pour les Dijonnais

dimanche 27 novembre 2016 à 23:23 Par Soizic Bour, France Bleu Bourgogne

Alors que François Fillon l'a largement emporté face à Alain Juppé lors du second tour, ce dimanche, de la primaire de la droite et du centre, les Dijonnais sont unanimes : il y a bien eu une "dynamique primaires" lors de ces élections.

Illustration bureau de vote.
Illustration bureau de vote. © Radio France - Soizic Bour

Dijon, France

Ce dimanche se tenait le deuxième tour des primaires de la droite et du centre, François Fillon a l'a emporté très largement face à Alain Juppé, avec 69,5% des voix contre 30,5% selon de premiers résultats partiels. C'est donc François Fillon qui défendra les couleurs de son camp à l'élection présidentielle de 2017.

Une participation en hausse en Côte-d'Or

Près de 4,5 millions de personnes sont allées voter pour ce second tour. Une participation au hausse de 4,5% par rapport au premier tour. En Côte d'or, la participation est en légère hausse pour ce second tour : 35 650 personnes ont voté ce dimanche contre 35 544 au 1er tour. 72,2% ont voté pour François Fillon, quant à Alain Juppé, il n'a récolté que 27,8% des voix des Côte d'Oriens.

"Un vote contre Alain Juppé plutôt que pour François Fillon"

Et les habitants de la région le disent, il y a eu une "dynamique primaire" lors de ces élections. Serge, par exemple, trouve qu'"il y a un vrai intérêt politique, qui était un petit peu laissé à l'abandon, mais aujourd'hui, il y a eu un vrai débat politique, et de bon niveau qui plus est. (...) S'il y a eu une dynamique primaire, elle s'est faite contre Juppé, c'est plus un vote contre Juppé qu'un vote pour Fillon à part entière", trouve de son côté Pierre.

  - Visactu
© Visactu -
  - Visactu
© Visactu -
  - Visactu
© Visactu -