Politique

Primaires à gauche : 126 bureaux de vote en Alsace

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass vendredi 20 janvier 2017 à 11:44 Mis à jour le dimanche 22 janvier 2017 à 9:10

Les primaires citoyennes ont lieu les 22 et 29 janvier
Les primaires citoyennes ont lieu les 22 et 29 janvier © Maxppp -

En Alsace, 126 bureaux de vote seront ouverts ce dimanche pour les primaires citoyennes qui visent à désigner le candidat de la gauche (PS) pour l'élection présidentielle. Les ténors du PS dans la région soutiennent en grande majorité l'ex-Premier ministre, Manuel Valls.

Le nombre de bureaux de vote ouverts ces deux prochains dimanches pour les primaires de la gauche en Alsace, est bien inférieur à celui de 2011, ou à celui des primaires de la droite et du centre. Dans le Haut-Rhin par exemple, il y aura 53 bureaux de vote ouverts ce dimanche (contre 144 en novembre dernier pour les primaires de la droite). Dans le Bas-Rhin, les électeurs pourront se rendre dans 73 bureaux (contre 198), dont 33 à Strasbourg, la capitale alsacienne dirigé par le PS.

Les bureaux de vote seront ouverts de 9h à 19h. Pour trouver votre bureau de vote cliquez ici.

Les électeurs doivent choisir entre sept candidats, deux seront retenus pour le 2e tour. - Visactu
Les électeurs doivent choisir entre sept candidats, deux seront retenus pour le 2e tour. © Visactu

Manuel Valls a la préférence des élus socialistes alsaciens

En Alsace, Manuel Valls fédère la majorité des soutiens des élus PS. L'ancien Premier ministre est notamment soutenu par le maire de Strasbourg, Roland Ries, par la première secrétaire de la fédération du PS du Bas-Rhin, Pernelle Richardot, la première secrétaire, par le député Eric Elkouby, ou encore par le président de l'Eurométropole, Robert Hermann.

L'ancien ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon récolte lui les soutiens de l'autre député socialiste strasbourgeois, Philippe Bies, mais aussi de Mathieu Chan, adjoint au maire de Strasbourg.

Benoît Hamon, l'ancien ministre frondeur est soutenu par deux adjoints aux maires de Strasbourg : Paul Meyer et Alexandre Feltz. Arnaud Montebourg, Jean-Luc Bennahmias, François de Rugy et Sylvia Pinel comptent très peu de soutiens en Alsace.