Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Procès Fillon : "Il a donné des leçons à la terre entière alors qu’il était mal placé pour le faire"

-
Par , France Bleu Paris

Dominique Tibéri, ancien proche de François Fillon et candidat indépendant dans le 5e arrondissement de Paris, se dit "pas tellement intéressé" par le procès des époux Fillon dans l’affaire des emplois présumés fictifs qui a éclaté lors de la campagne présidentielle de 2017.

Dominique Tibéri, candidat indépendant dans le 5e arrondissement de Paris et ancien proche de François Fillon.
Dominique Tibéri, candidat indépendant dans le 5e arrondissement de Paris et ancien proche de François Fillon. © Radio France - Mélodie Pépin

Invité de France Bleu Paris, Dominique Tibéri, qui a mené campagne pour François Fillon pour la députation dans le 5e arrondissement de Paris en 2012,  refuse de trop commenter le procès qui s’ouvre ce lundi au tribunal correctionnel de Paris dans l’affaire des emplois présumés fictifs occupés par Pénélope Fillon auprès de son mari et de son suppléant dans la Sarthe, Marc Joulaud.

"Il a donné des leçons de morale à la terre entière alors qu’il était mal placé pour le faire", estime Dominique Tibéri. "C’est souvent le cas à droite comme à gauche." 

Faut-il moraliser davantage la vie publique ? "Il faut clarifier les choses, moraliser c’est autre chose, chacun a sa morale et ne voudrait pas l’imposer aux autres", répond le candidat aux municipales dans le 5e arrondissement.

Dans les rangs de la droite, beaucoup s’insurgent du mauvais timing de ce procès qui intervient juste avant le premier tour des municipales le 15 mars prochain. Mais pour Dominique Tibéri, la "page est tournée" pour les habitants du 5e arrondissement qu’il rencontre sur les marchés, et ce procès ne semble pas être un handicap dans sa campagne.

Candidat indépendant aux municipales

Comme en 2014, Dominique Tibéri se lance dans la bataille des municipales, en dissident face à la candidate investie par Les Républicains, Anne-Biraben-Fosseux et à la maire sortante Florence Berthout (LREM-UDI). Faut-il y voir de l’entêtement ? "J’appelle ça de la constance et de la force de conviction". 

Dominique Tibéri n’a pas encore choisi quel candidat à la mairie de Paris, il soutiendra au second tour. Le conseiller de Paris attend les résultats du premier tour. "Si Madame Hidalgo est contre madame Dati, je soutiendra madame Dati. Si Madame Buzyn est contre madame Dati, je soutiendrai madame Dati. Si madame Hidalgo est contre monsieur Belliard, je soutiendrai madame Hidlago."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu