Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Procès Fillon : Serge Grouard silencieux, Catherine Soullie espère une relaxe

-
Par , France Bleu Orléans

Alors que s'ouvre aujourd'hui à Paris le procès de François Fillon dans l'affaire du Penelopegate, les anciens fillonistes dans le Loiret se font discrets, à l'image de Serge Grouard, qui se refuse à tout commentaire. Seule l'ex-députée européenne Catherine Soullie s'exprime et espère une relaxe.

François Fillon, lors d'une visite à Orléans en 2016, aux côtés de Serge Grouard, Florence Carré et Florent Montillot (tous 3 candidats aujourd'hui sur la liste "Les Orléanais au coeur")
François Fillon, lors d'une visite à Orléans en 2016, aux côtés de Serge Grouard, Florence Carré et Florent Montillot (tous 3 candidats aujourd'hui sur la liste "Les Orléanais au coeur") © Radio France - Stéphane Barbereau

C'est aujourd'hui que s'ouvre l'un des procès les plus retentissants de l'année. François Fillon, sa femme Pénélope et son ancien suppléant Marc Joulaud comparaissent à partir de cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Paris pour l'affaire des emplois présumés fictifs de l'épouse de l'ancien Premier Ministre. Une affaire révélée lors de la campagne présidentielle de 2017, et qui avait précipité la chute du candidat LR. François Fillon est jugé pour détournement de fonds publics (plus d'un million d'euros) et recel d'abus de biens sociaux.

Dans le Loiret, les fillonistes "historiques" se font très discrets à l'approche de ce procès. C'est, singulièrement, le cas de Serge Grouard. L'ancien maire d'Orléans était l'un des responsables du projet présidentiel de François Fillon. Serge Grouard est désormais en pleine campagne des municipales à Orléans, et il se refuse à tout commentaire sur le procès de son ancien ami.

En octobre 2018 Serge Grouard parle de "désillusion" à propos de François Fillon

Lors de la présidentielle de 2017, Serge Grouard a fait partie de ceux qui ont soutenu François Fillon jusqu'au bout. Ainsi, le 14 avril 2017, un mois tout juste après la mise en examen de François Fillon, Serge Grouard le défendait toujours sur France Bleu Orléans, en ces termes : "Qu'il y ait de la déception chez les Français à l'égard de François Fillon, c'est évident, on ne va pas le nier, on ne va pas faire semblant. Mais aujourd'hui, l'enjeu est énorme : la France, depuis des années, dévisse, et on a un projet - avec François Fillon - qui est un projet de redresser le pays. Donc le choix, il est simple, de mon point de vue..."

Il faudra attendre octobre 2018 pour que Serge Grouard règle ses comptes publiquement avec François Fillon. Dans son livre "Ce que je voulais vous dire" (Corsaire Editions), l'ancien maire d'Orléans fait part de sa "désillusion", "nous avions le bon projet mais pas le bon candidat", "je n'ai pris aucun plaisir dans cette campagne présidentielle". Ce qu'il répète alors sur France Bleu Orléans : "J'ai soutenu François Fillon, j'ai porté son projet. Parce que je me disais que là, il y avait un élément de rupture fort et qu'il y avait quelqu'un qui avait le courage de dire ce qu'il fallait faire et qu'il l'aurait fait. Et puis j'ai été déçu. C'est tout."

Mais peu de mots sur l'affaire Fillon elle-même : "Je suis sidéré. Manipulation ou vérité ? je ne sais toujours pas" se contente-t-il d'écrire dans son livre. Depuis, Serge Grouard refuse de s'exprimer sur le sujet. "Si j'ai perdu aux législatives, bien évidemment mon soutien indéfectible à François Fillon n'y est pas étranger", dit-il, toujours dans son livre. D'où peut-être son silence aujourd'hui...

Catherine Soullie s'étonne du tempo judiciaire dans cette affaire

A l'inverse, Catherine Soullie accepte volontiers d'évoquer le procès Fillon. L'ancienne députée européenne (de 2009 à 2011), ancienne élue à Olivet, était en charge, localement, de la campagne présidentielle de François Fillon dans le Loiret. "C'est vrai qu'on attendait ce procès, commente-t-elle. Il a fallu quand même beaucoup de temps pour arriver au procès, alors qu'il n'avait fallu que quelques jours pour obtenir une mise en examen en 2017... Je ne peux aussi que constater qu'il y a décidément une concordance entre le temps judiciaire et le temps politique, puisque nous ne sommes qu'à quelques semaines des municipales !"

"Je crois toujours que François Fillon est un honnête homme", affirme Catherine Soullie.
"Je crois toujours que François Fillon est un honnête homme", affirme Catherine Soullie. © Radio France - Stéphane Barbereau

Catherine Soullie suivra donc ce procès avec attention. "Moi, ce que j'en attends, c'est de l'équité et de l'impartialité. La justice va devoir faire la preuve des accusations. Après, je ne connais pas les tenants et les aboutissants, mais évidemment, une relaxe, ce serait bien. On verra. Mais j'ai toujours fait confiance à François Fillon, je crois que c'est un honnête homme, et je soutiens encore cette opinion." Le procès est prévu jusqu'au 11 mars. Les avocats de François Fillon vont demander un report de l'audience, cet après-midi, en soutien au mouvement de grève des avocats contre la réforme de leur régime autonome de retraite. Si cette demande est acceptée, le procès ne commencera que mercredi.

Catherine Soullie n'est plus adhérente chez Les Républicains, mais elle est toujours membre de Force républicaine, l'ancien mouvement de François Fillon, désormais présidé par Bruno Retailleau. Elle indique que, pour les municipales, elle donne un coup de main logistique à Serge Grouard.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu