Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Programme Coeur de Ville : pourquoi les villes de Mayenne, Évron et Château-Gontier ne font pas partie du dispositif ?

jeudi 26 juillet 2018 à 17:36 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

Le ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, est à Laval ce vendredi pour signer le contrat Action Cœur de Ville : un programme de financement de l'Etat pour des projets de rénovation et d'attractivité du centre-ville. 222 communes vont en bénéficier. Une seule en Mayenne.

La ville de Château-Gontier
La ville de Château-Gontier - Mayenne Tourisme

Château-Gontier, France

Une seule ville en effet et c'est Laval qui donc tire le gros lot. Sans doute un chèque de plusieurs millions d'euros, ça reste à préciser. 

Pourtant, la ville de Mayenne s'était elle aussi portée candidate. Dossier refusé. Une déception pour Michel Angot, le maire que nous avons contacté. 

Les villes de Mayenne et d'Évron recalées

Ce refus s'explique en fait facilement. Le programme gouvernemental s'adresse avant tout à des communes dites "pôles d'attractivité", de plus de 15 mille habitants. Or Mayenne rate la marche pour quelques centaines d'habitants et sa proximité avec Laval joue en sa défaveur. 

Cela dit, la municipalité aura droit à d'autres financements de l'Etat pour ses projets de rénovation urbaine et de redynamisation du tissu commercial. Elle travaillera sur ce sujet avec Lassay-les-Châteaux, qui, elle aussi, a besoin d'un coup de pouce.

La municipalité d'Évron avait également déposé un dossier. La petite ville des Coëvrons ne correspondait pas aux critères fixés par l'État. Sa candidature n'a pas été retenue. 

Plus au sud, il y a le cas de Château-Gontier. Là, ni déception, ni frustration. La ville n'était tout simplement pas candidate. Ici aussi, le centre, par endroits, aurait besoin d'être redynamisé. Pas facile nous confie le maire Philippe Henry. Des projets n'avancent pas à cause du prix de l'immobilier, à la vente ou à la location, et la collectivité n'a pas les moyens d'avancer d'importantes sommes d'argent.