Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Propagande électorale en Loire-Atlantique : une série de mesures pour éviter de nouveaux couacs

-
Par , France Bleu Loire Océan

Tout faire pour que les énormes dysfonctionnements liés à la distribution de la propagande électorale au premier tour des élections régionales et départementales ne se reproduise plus. En plein polémique nationale, la préfecture de Loire-Atlantique annonce, ce mercredi, une série de mesures.

Après les couacs du premier tour des élections régionales en Pays de la Loire liés à la distribution de la propagande électorale, la préfecture a décidé, ce mercredi, de prendre une série de mesures.
Après les couacs du premier tour des élections régionales en Pays de la Loire liés à la distribution de la propagande électorale, la préfecture a décidé, ce mercredi, de prendre une série de mesures. © Maxppp - Philippe Trias

Les ordres sont passés. Auditionné par la commission des lois du Sénat, ce mercredi matin, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a "assumé toute la responsabilité" des couacs de la distribution de la propagande électorale, à l'occasion du premier tour des élections régionales et départementales, tout en pointant une nouvelle fois les responsabilités des prestataires, dont Adrexo fait partie. Pour éviter toute nouvelle polémique, ce dimanche, le gouvernement a donc demandé aux préfectures de prendre les choses en main. Sous l'autorité de Didier Martin, la préfecture de Loire-Atlantique a donc dévoilé, ce mercredi, un dispositif pour mieux encadrer cette tâche. 

"Une supervision renforcée de la mise sous pli et du dispositif d’acheminement"

Dans une circulaire publiée, ce mercredi à la mi-journée, la préfecture assure avoir pris des dispositions "après chaque signalement pour apporter au plus vite les réponses possibles", dimanche dernier lors du premier tour des scrutins. Tout en reconnaissant des "dysfonctionnements" en Loire-Atlantique, qu'elle impute au prestataire Adrexo. Pour éviter tout nouveau faux pas, elle avoue la nécessité de "s'assurer que toutes les garanties pourront être mises en œuvre au regard des difficultés rencontrées" et met, pour ce faire, plusieurs mesures en place. 

Comme la préfecture de Vendée a déjà décidé de le faire, "une supervision renforcée de la mise sous pli et du dispositif d’acheminement de la propagande assurée par la préfecture avec la présence d’agents de l’État au sein du centre de mise sous pli" va être mise en place. De même, une cellule de suivi quotidien de la distribution dans le département est activée, en coordination avec les sous-préfectures et le prestataire chargé de cette mission. La préfecture prend également les devants, si de nouveaux couacs venaient à avoir lieu en mettant en place une "communication spécifique" avec les maires et les candidats afin de faire remonter au plus vite tout signalement, le cas échéant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess