Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Propos sur les "Arabes à Toulouse" : le maire demande à son conseiller municipal de démissionner

jeudi 3 mai 2018 à 22:04 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie et France Bleu

Il avait demandé une "traduction assermentée", Jean-Luc Moudenc l'a reçue. Et le maire de Toulouse a pris sa décision ce jeudi : il donne 24h à Aviv Zonabend pour remettre sa démission, après qu'il a déclaré en hébreu qu'il y avait "trop d'Arabes à Toulouse".

Aviv Zonabend refusait la démission jusqu'à ce jeudi
Aviv Zonabend refusait la démission jusqu'à ce jeudi - Toulouse métropole

Toulouse, France

Les suites de l'affaire du conseiller municipal de Toulouse et ses propos sur les Arabes à Toulouse ne se sont pas faites attendre.  Jean-Luc Moudenc a pris sa décision, après avoir reçu la "traduction assermentée" des propos d'Aviv Zonabend sur une radio israélienne, le maire de Toulouse lui donne 24h pour démissionner.

"Ces paroles sont en violation profonde avec l'esprit de tolérance et de respect qui constitue la boussole de mon engagement et de celui de toute mon équipe dans sa diversité. Et, même si elles sont en rupture avec les positions qu'a toujours exprimées notre collègue jusqu'ici, il n'en demeure pas moins qu'elles ont été effectivement prononcées, qui plus est dans le cadre où Aviv Zonabend était présenté comme élu municipal de notre ville." communiqué de Jean-Luc Moudenc 

L'élu interrogé en direct avait déclaré en hébreu qu'il y avait "trop d'Arabes à Toulouse". Il assure depuis le début qu'il voulait parler de personnes radicalisées mais qu'il maîtrise mal la langue.  Jusqu'à ce jeudi, Aviv Zonabend refusait de démissionner. S'il persiste, le maire lui retirera toutes ses délégations : "A défaut, je prendrai mes responsabilités en lui retirant l'ensemble de ses délégations exercées tant à la Mairie de Toulouse qu'à Toulouse Métropole".

Dans l'opposition municipale, le Groupe socialiste salue la décision de Jean-Luc Moudenc : "En lui demandant de démissionner, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, a fait le choix qui s'imposait".