Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme: Jean-Yves Gouttebel ne se représentera pas aux Départementales

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

C'est officiel depuis le milieu de l'après-midi de ce lundi. Jean-Yves Gouttebel, le président du Conseil Départemental du Puy-de-Dôme, a annoncé qu'il ne se représentera pas en juin prochain. Il n'est donc pas candidat à sa propre succession.

Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil départemental du Puy-de -Dôme
Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil départemental du Puy-de -Dôme © Radio France - Eric Le Bihan

Il était à la tête du Conseil Général, puis Départemental, du Puy-de-Dôme, depuis 2004. Jean-Yves Gouttebel a siégé dans son bureau avec vue sur la chaîne des puys pendant 17 ans et 4 mois. A deux mois des prochaines élections départementales, il vient d'indiquer qu'il ne se présenterait pas les 20 et 27 juin. A près de 72 ans (en août prochain), il passe la main.

Place aux jeunes!

Jean-Yves Gouttebel a laissé planer le suspense très longtemps, restant évasif quand la question lui était posée. Dans le communiqué publié ce lundi après-midi, il affirme pourtant que sa décision a été prise le 3 juillet 2018, lorsqu'il a enfin obtenu l'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO de la Chaîne des Puys-Faille de Limagne. Une inscription à l'UNESCO qui restera comme sa grande oeuvre, pour laquelle il s'est longtemps battu. 

Changement d'ère au Conseil Départemental

Ce professeur d'université a été élu 44 ans. D'abord en 1977 à la ville de Clermont-Ferrand, où il était l'adjoint aux finances de Roger Quilliot. Il espérait lui succéder à la mairie en 1997 mais les militants socialistes lui ont préféré Serge Godard. C'est finalement au Conseil Général du Puy-de-Dôme qu'il s'installera, en succédant à Pierre-Joël Bonté, après l'élection de ce dernier à la présidence du Conseil Régional. 

Jean-Yves Gouttebel dirigera d'abord une large majorité de gauche, de plus en plus réduite au fil des années. Ce membre du Parti Socialiste sera exclu du parti mais réussira à conserver la présidence du Conseil Général, puis Départemental, devant Michèle André et Alexandre Pourchon, les candidats du PS. Il passera au Parti Radical de gauche avant de soutenir Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle de 2017

Les grandes réalisations au département

Dans son communiqué, Jean-Yves Gouttebel remercie les élus et les personnels qui l'ont accompagné pour mener à bien ses projets dont il dresse la liste :

"Le défi de l’ouverture de notre département sur le monde avec la reconnaissance de l’UNESCO, le projet de cité scolaire internationale, l’orientation du circuit de Charade vers les nouvelles mobilités, la consolidation internationale de notre pôle universitaire. 

Le défi du développement durable et de la transition écologique avec une politique volontariste en faveur des espaces naturels sensibles, le développement des circuits courts en matière d’alimentation (Agrilocal), les défis collèges nature, le budget écologique citoyen, la création d’un grand syndicat départemental capable d'assurer la pérennité en matière d'approvisionnement en eau potable, le plan de transition écologique.

Le défi de la solidarité avec une politique volontariste en faveur de l’enfance, de la jeunesse, du handicap et de nos aînés ainsi que de toutes les personnes en situation de précarité.

Le défi de l’équilibre des territoires avec l’accompagnement financier des projets des communes et des structures intercommunales. Les territoires ruraux ont été remis au coeur de notre politique et l’agglomération clermontoise n’aura jamais été autant aidée".

En conclusion, il salue les Puydômois et un département qui "possède tous les talents. Riche de ses hommes, le Puy-de-Dôme, avancera sur le chemin du progrès".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess