Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : le budget 2020 du département sera social ou ne sera pas

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Les groupes de gauche du Conseil départemental du Puy-de-Dôme sont les premiers à avoir déposé leurs propositions budgétaires demandées par le président Jean-Yves Gouttebel. Elles seront étudiées lors de l'examen du budget primitif 2020 début juillet.

Le groupe Socialistes et Apparentés du conseil départemental 63
Le groupe Socialistes et Apparentés du conseil départemental 63 © Radio France - Claudie Hamon

Le budget primitif 2020 du département du Puy-de-Dôme devait être examiné en avril mais il sera repoussé début juillet en raison de la crise sanitaire. Une crise sanitaire qui change la donne. Les feuilles de route budgétaire des groupes Socialistes et apparentés et la Gauche 63 détaillent leurs priorités du futur budget post-Covid 19.  Même si ces deux groupes ont travaillé chacun de leur côté, il existe de nombreux points communs.

Le groupe La Gauche 63 du conseil départemental 63.
Le groupe La Gauche 63 du conseil départemental 63. © Radio France - Claudie Hamon

50 propositions pour La Gauche 63, une quarantaine pour les Socialistes et Apparentés, les deux groupes s’accordent au moins sur une chose. Cette crise a fragilisé les plus faibles. "Cette crise a révélé les inégalités et les manquements, les faiblesses parfois des collectivités", explique la socialiste Dominique Briat. Pour Lionel Gay, co-président de La Gauche 63 "Ce jour d'après doit rompre avec l'ancienne gouvernance.Il faut arrêter avec cette politique d'austérité et remettre des moyens dans les politiques fondamentales du département." "L'énergie vient des territoires", poursuit Jocelyne Glace Le Gars, l'autre co-présidente de La Gauche 63, "il faut qu'on s'appuie dessus absolument.

Même constat chez le socialiste Alexandre Pourchon. "Notre choix à travers ces propositions, c'est de revenir au bien-vivre, de maintenir l'existant et de ne pas fragiliser le tissu associatif. C'est les politiques publiques qui doivent construire et constituer le budget et non pas l'inverse."

Il est urgent de soutenir financièrement les Ehpad

Pour les deux groupes de gauche il est urgent de soutenir les Ehpad qui souffrent encore du Covid-19. Pour Jocelyne Glace Le Gars de la Gauche 63," les établissements pour personnes âgées se sont sentis abandonné pendant cette crise. Les directeurs nous l'ont signifié. Cette pandémie est aussi une crise sociale, une crise humaine. Il faut absolument les soutenir financièrement. On demande une augmentation de 3% de leur budget de fonctionnement. "

La socialiste Elisabeth Crozet approuve, "Il faut augmenter le taux directeur de 3%, il est aujourd'hui de 0,5%, ce n'est pas possible d'appliquer ce taux après le Covid-19 !" "Sans cet effort, nous ne voterons pas le budget 2020," préviens Gilles Pétel du groupe Socialiste. Même avertissement de La Gauche 63 "Si vous intégrez ces politiques sociales, Monsieur Gouttebel, c'est avec grand plaisir que je voterai votre budget !" lance Clémentine Raineau.

Le groupe La Gauche 63 évalue le coût de ses 50 propositions à 65 millions d'euros. Dans les recettes, le plan de financement prévoit notamment une dotation exceptionnelle de l'Etat et un emprunt Covid à long terme. Le président Jean-Yves Gouttebel a évalué le surcoût du Covid-19 pour le département entre 35 et 45 millions d'euros pour 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess