Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pyrénées-Atlantiques : la gauche veut se présenter unie au second tour des départementales

L'abstention historique du premier tour alimente tous les espoirs. La gauche départementale espère trouver son salut dans l'unité et les appels se multiplient depuis lundi. Mais l'union n'est pas encore parfaite.

Dominique Lavigne secrétaire de la section PCF du Boucau
Dominique Lavigne secrétaire de la section PCF du Boucau © Radio France - Bixente Vrignon

Alors qu'elle est éclatée en trois listes pour les régionales, la gauche prône l'union pour les départementales : communistes, Europe Écologie Les Verts (EELV), Génération.s et socialistes veulent faire front commun. Sous l'étiquette Gauche 64, elle est en tête dans sept cantons, tous situés en Béarn. Il faudrait donc renverser la tendance pour que les binômes socialistes l'emporte dans sept autres circonscriptions.

A Boucau, sur le canton de Bayonne 2, Dominique Lavigne y croit. Le secrétaire de la section du Boucau souligne que pour son parti, le PCF, "_le conseil fédéral a lancé un appel sur l'ensemble du département pour abattre les forces de droite et du MoDem_, et appelle à voter très clairement pour les candidats de gauche et écologistes". L'union permettrait de conserver ce canton à la gauche mais cet appel en faveur des candidats "de gauche", inclut-il EH Bai, présents dans sept cantons ? "C'est le sens de notre communiqué, chacun peut le traduire comme il le ressent, ce qui est important de se retrouver sur ces programmes de gauche", ajoute le responsable communiste, tandis que le communiqué officiel du PCF 64 précise : "nous appelons à voter pour les candidats de gauche et écologistes et défendant les valeurs républicaines que nous voulons laïques et sociales". 

Les élections départementales et régionales ont peiné à mobiliser pour le premier tour
Les élections départementales et régionales ont peiné à mobiliser pour le premier tour © Radio France - Bixente Vrignon

Aux électeurs de réfléchir

Europe Ecologie Les Verts et Génération.s en Pays Basque est moins affirmatif. La coalition appelle à voter à gauche sur les cantons d’Anglet, Bayonne 1, Biarritz et Nive Adour, où ils sont représentés. Pour le reste, "concernant les cantons où nous ne sommes pas présents, nous invitons nos électrices et électeurs à continuer à défendre du mieux possible les valeurs de l’écologie et des solidarités dans les urnes dimanche prochain" indique le communiqué officiel.

Et la gauche abertzale Euskal Herria Bai (EH Bai) est encore plus circonspecte. Elle appelle à voter pour ses candidats dans les sept cantons où elle est qualifiée, et précise que "le second tour est l’occasion de  faire battre la majorité départementale actuelle et porter encore plus loin les alternatives de  gauche, abertzale, écologistes et féministes". Mais pas à n'importe quel prix : dans les cantons, où elle ne peut se maintenir, EH Bai invite les électeurs "_à évaluer parmi les candidatures de gauche et écologistes celles les plus à même de  faire avancer la justice sociale_, la transition écologique, le processus de paix, le renforcement de l’institution Pays Basque, une politique linguistique audacieuse en faveur du basque et de l’occitan gascon". 

En finir avec le socialo-bashing

Juliette Brocard candidate Gauche 64 départementales 2021
Juliette Brocard candidate Gauche 64 départementales 2021 © Radio France - Bixente Vrignon

Une consigne peut-être un peu absconse pour le commun des votants, mais les électeurs initiés et abertzale comprennent les réserves envers certains candidats socialistes. "Je trouve ça très dommageable" lamente Juliette Brocard, candidate socialiste sur Bayonne 2, "parce que je me demande à la fin quel est l'intérêt des populations là-dedans? Nous caricaturer, nous dire que la gauche... ou le PS... ou certains candidats -parce que je vois de qui on veut parler) ça suffit ! Ça me fait bondir parce que la caricature est facile et j'aimerais que ça cesse pour l'intérêt des populations !" Passablement énervée par ces consignes, elle considère que "tout ça, ne nous amène pas à faire voter les gens. Comment peut-on se dire : "on veut plus que Jean-Jacques Lasserre et ses politiques  fassent du mal au logement et cassent les services sociaux"_, et après dire, eux [les socialistes] ils sont pas pour la patrie, ils sont contre nous... mais pas du tout ! Il faut en finir avec ça !_" 

Dans l'assemblée sortante, les socialistes représentaient 10 cantons sur 27, dont trois au Pays Basque. Ils espèrent tous les garder, et en gagner quatre supplémentaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess