Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Pyromanes indignés" : Emmanuel Macron s'en prend aux "élus" au "discours d'agitation"

-
Par , France Bleu

Depuis l'Australie où il était en déplacement, Emmanuel Macron a dénoncé jeudi les "élus qui tiennent constamment un discours d'agitation". Le chef de l'État s'exprimait après un 1er-Mai marqué par des violences à Paris, et à deux jours d'une "Fête à Macron" organisée par La France insoumise.

Emmanuel Macron, le 24 avril dernier.
Emmanuel Macron, le 24 avril dernier. © Maxppp -

"Les élus qui tiennent constamment un discours d'agitation, c'est leur faute". En déplacement dans le Pacifique, Emmanuel Macron a fustigé jeudi le comportement de certains élus, qui selon lui "n'ont jamais accepté la défaite et veulent rejouer la partie démocratique".

Il y a beaucoup de gens qui veulent rejouer la partie démocratique" - Emmanuel Macron

Prié de dire s'il faisait allusion à La France insoumise qui organise le 5 mai une "Fête à Macron" pour dénoncer sa politique, il a répondu qu'il s'agissait de "ceux qui proposent des manifestations ou des fêtes". Le président de la République a également réagi aux violences commises en marge du défilé du 1er-Mai à Paris, dénonçant le comportement de "pyromanes indignés".

Vives réactions du côté des Insoumis

Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France insoumise, a réagi sur Twitter en qualifiant les propos du chef de l'Etat "d'attaques" contre lui "indignes et mensongères". "Un président ne devrait pas parler comme ça", a-t-il ajouté.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Même son de cloche du côté de François Ruffin, député LFI et initiateur de la "Fête à Macron". "Je ne remets pas en cause l'élection de M. Macron, c'est lui qui n'accepte pas la démocratie", a affirmé le député Insoumis. "La démocratie, ça ne veut pas dire que pendant cinq ans, on se tait. Les gens ont le droit de contester, y compris quand le président prend des décisions qui n'étaient pas dans son programme, comme la suppression des contrats aidés ou de l'exit tax", a-t-il poursuivi.

En  allusion à cette "Fête Macron" du 5 mai, Edouard Philippe a de son côté appelé mercredi "chacun à bien mesurer ses propos" en particulier "tous ceux qui détiennent une responsabilité par leur mandat, leur fonction".

Jean-Luc Mélenchon invité de France Bleu

Pour répondre à ces accusations et s'exprimer sur le fond, le leader de La France Insoumise sera l'invité exceptionnel de France Bleu de jeudi à 13h.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess