Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Quand Bernard Monot lance une fake news sur le traité d'Aix-la-Chapelle

Non, le traité de coopération que signent aujourd'hui Emmanuel Macron et Angela Merkel à Aix-la-Chapelle ne prévoit pas de "céder l'Alsace et la Lorraine" à l'Allemagne. C'est pourtant la rumeur qu'a lancée il y a 10 jours l'eurodéputé de la région Centre-Massif Central Bernard Monot (DLF).

Bernard Monot a retiré la vidéo dans laquelle il explique qu'Emmanuel Macron "tel un Judas va livrer l'Alsace et la Lorraine à une puissance étrangère".
Bernard Monot a retiré la vidéo dans laquelle il explique qu'Emmanuel Macron "tel un Judas va livrer l'Alsace et la Lorraine à une puissance étrangère". © Radio France - Stéphane Barbereau

Orléans, France

Quand un député européen lance une fausse information... C'est ce que vient de faire Bernard Monot, eurodéputé de la région Centre-Massif central, ex Front National, désormais membre de Debout la France. Cela concerne le Traité d'Aix-la-Chapelle que le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel vont signer aujourd'hui - un nouveau traité de coopération franco-allemand qui selon Bernard Monot cache une terrible vérité : la France va de nouveau céder l'Alsace et la Lorraine à l'Allemagne ! Rien que ça... Bernard Monot l'affirme haut et fort dans une vidéo qu'il a depuis supprimée mais qui a été très partagée sur les réseaux sociaux, par des sites d'extrême-droite et des groupes de "Gilets jaunes".

Macron, tel un Judas, va livrer l'Alsace et la Lorraine à une puissance étrangère"

La vidéo date du 11 janvier, sur ses comptes Facebook et Youtube Bernard Monot prétend faire des révélations sur le traité d'Aix La Chapelle et ce qu'il va changer pour l'Alsace et la Lorraine : "Ce traité funeste s'emploie à sortir ces régions frontalières françaises du giron du territoire national. En quelque sorte, l'Alsace repassera sous gestion allemande, et la langue administrative sera l'allemand... Monsieur Macron, tel un Judas, va livrer l'Alsace et la Lorraine à une puissance étrangère !" L'intégralité de ce discours est à écouter ici :

Le discours que Bernard Monot a pris soin d'effacer sur ses comptes Youtube et Facebook

L'affirmation est bien sûr délirante :  ce traité est surtout symbolique, il ne fait que renouveler l'amitié franco-allemande célébrée par le Traité de l'Elysée de 1963, signé à l'époque par le général de Gaulle et Konrad Adenauer. Dans ce nouveau texte, ni l'Alsace ni la Lorraine ne sont mentionnées, il n'est question que de renforcer la coopération transfrontalière (qui ne concerne d'ailleurs, à proprement parler, que l'Alsace et la Moselle), par exemple en matière de transports ou de sécurité. 

C'est un procédé d'extrême droite tout à fait choquant"

Cette fausse information lancée par Bernard Monot pourrait presque faire sourire, si elle n'avait massivement été partagée, avec plusieurs dizaines de milliers de vues. "C'est une vrai technique qui permet de provoquer de la peur, notamment pour des esprits mal informés, réagit sur France Bleu Karine Gloanec-Maurin, l'eurodéputée PS du Loir-et-Cher. C'est tout à fait choquant d'utiliser ce procédé parce qu'on sait que ça peut fonctionner. Mais je ne suis pas surprise, car le Rassemblement National et Debout la France sont totalement dans cet état d'esprit de propagation de rumeurs anti-européennes." La vidéo a d'autant plus "fonctionné" que Bernard Monot y utilise l'argument favori des complotistes : "Evidemment, ce traité d'Aix-la-Chapelle, vous n'en avez jamais entendu parler aux informations télévisées, nous sommes tous enfumés par le pseudo Grand Débat National, pendant que, dans notre dos, Macron prépare en secret un nouveau putsch contre la France." C'est bien connu : on ne nous dit rien, on nous cache tout...

Cette fois, la ficelle était peut-être un peu grosse : Bernard Monot a supprimé sa vidéo "parce que cela a fait naître une polémique inutile", tout en se félicitant "d'avoir ouvert le débat", explique-t-il dans le journal Le Monde !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu