Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : #MonSainté

Quartiers perdus : "Laurent Wauquiez a en partie raison", Gaël Perdriau

vendredi 1 décembre 2017 à 16:53 Par France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Saint-Étienne Loire

"Depuis trente ans, l'État baisse les bras", déclare Gaël Perdriau, le maire LR de Saint-Étienne qui finit par dire que Laurent Wauquiez a "en partie raison" à propos des quartiers perdus, en matière d'éducation et de sécurité.

Gaël Perdriau, maire LR de St-Étienne et Jean-Michel Mis, député LREM sur le plateau de France Bleu St-Étienne Loire et La Tribune-Le Progrès.
Gaël Perdriau, maire LR de St-Étienne et Jean-Michel Mis, député LREM sur le plateau de France Bleu St-Étienne Loire et La Tribune-Le Progrès. © Radio France - Julien Corbière

Saint-Étienne, France

Au surlendemain des propos de Laurent Wauquiez recueillis par TMC pour Le Quotidien, Gaël Perdriau finit par arrondir les angles avec le candidat à la présidence de Les Républicains, un mois après le début de la polémique sur les "quartiers perdus".

"Je partage le constat que fait Laurent Wauquiez sur les questions de sécurité et d'éducation, celui de la démission de l'État. (...) Quand il dit que les enfants apprennent mal, il a raison. Quand il dit que les policiers ont du mal, de plus en plus à faire leur travail, il a raison", insiste Gaël Perdriau, maire LR de Saint-Étienne, invité ce vendredi 1er décembre d'une émission spéciale, en direct de la place Jean-Jaurès, dans le cadre de l'opération #MonSainté.

"Ce n'est pas lié au communautarisme, sur ce point je suis en profond désaccord avec lui", poursuit Gaël Perdriau. "Pour moi, c'est une conséquence de trente ans d'instabilité politique", explique le maire de Saint-Étienne qui s'était dit choqué au lendemain des propos de Laurent Wauquiez sur RTL et LCI.

"Je partage le constat de Laurent Wauquiez ... " Écoutez les propos complets de Gaël Perdriau dans l'émission de France Bleu avec La Tribune - Le Progrès, ce vendredi