Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Quatre adhérents du Front National mettent en cause le financement de la campagne

vendredi 13 novembre 2015 à 18:28 Par Valérie Le Nigen, France Bleu Breizh Izel

Quatre adhérents du Front National du Finistère soupçonnent Gilles Pennelle, le chef de file aux régionales d'avoir imposé un " ticket d'entrée" aux co-listiers en position éligible. Gilles Pennelle réfute ses accusations et indique de tout le monde pourra avoir accès à ses comptes de campagne.

Les quatre adhérents du Front National
Les quatre adhérents du Front National

Brest, France

Quatre adhérents du Front National donnaient une conférence de presse ce vendredi 13 novembre à Brest Deux anciens candidats FN aux élections départementales à Landivisiau et un jeune diplômé de Sciences Po, qui a adhéré seulement en mai dernier. Marc Brussieux, Jymmy et Marie- France Cosnard et Maximilien Menand Chambon, posent des questions. Ils se demandent si les candidats en position éligibles n'ont pas eu obligation de prêter de l'argent à Gilles Pennelle pour financer la campagne des régionales. Ils avancent le chiffre de 5 à 10 OOO euros. Ils trouvent curieux que la liste finistérienne soit composée d'un adhérent des Cotes d'Armor en 3° position, alors qu'il y a 1000 adhérents dans le département. La situation est identique dans le Morbihan avec un adhérent d'Ile et Vilaine en 3° position. 

Gilles Pennelle explique qu'il s'agit d’élections régionales. Il réfute les   soupçons de " tickets d'entrée" en précisant que la majorité des co-listiers en position éligibles ne lui ont pas prêté d'argent. Il espère une quinzaine d'élus. Il  indique que le financement de sa campagne est transparente et sera déposée à la commission nationale des compte. 

Les quatre adhérents se plaignent aussi de violences verbales à une réunion au Faou ils ont abordé le sujet. La réunion a été enregistrée en caméra cachée et montre des échanges  musclés.