Politique

"Que demande le peuple ?" Le PCF pose la question à Dijon !

Par Adeline Tavet, France Bleu Bourgogne vendredi 12 août 2016 à 20:44

Isabelle de Almeida distribue le questionnaire du PCF
Isabelle de Almeida distribue le questionnaire du PCF © Radio France - Édouard du Penhoat

Le PCF distribue un questionnaire pour comprendre les principales attentes des Français. Les résultats seront dévoilés cet automne.

La chaleur tombe sur le bord du lac Kir, à Dijon. Des courageux enchaînent les tractions sur la barre fixe, tandis que des joggeurs ruissellent sous l'effort. Juste à côté, trois membres du Parti communiste français déplient une table et scotchent une grande affiche. Une seule question sur le papier glacé :"Que demande le peuple ?" Il s'agit de la dernière initiative du PCF, lancée au printemps : un questionnaire qu'ils distribuent aux passants, où il est notamment demandé ce qui devrait changer en priorité dans notre quotidien, ou encore ce que les Français attendent principalement des hommes politiques. L'opération se tient dans toute la France, et les résultats seront compilés et dévoilés à l'automne prochain.

"Il ne s'agit pas de nous construire un programme, mais de laisser les gens s'exprimer !"

Les résultats du questionnaire ne seront pas le seul fondement du programme du Parti communiste. "Nous avons des idées, nous avons des propositions !", promet Éric Davillerd, l'un des militants présent sur place. "On ne s'est pas dit 'Oh tiens ! On ne sait plus quoi dire, allons demander leur avis aux gens !", plaisante-t-il. "Le but, c'est que chacun prenne la plume", explique Isabelle de Almeida, présidente du Conseil national du PCF. "Vous madame, vous pensez peut-être qu'il faut réduire le temps de travail. Vous monsieur, vous n'êtes pas d'accord, et vous pensez qu'il faut faire autrement... Peu importe ! L'important, c'est d'en discuter !"

Les passants sont intrigués par cette démarche, et ils se prennent vite d'intérêt pour la discussion. Un homme s'approche de lui-même de la table des militants :"Moi, je suis attiré parce que j'ai vu le programme de la Fête de l'Huma !" sourit-il. Opération réussie : il repart avec un questionnaire et un tract du PCF.